Augustin, Marie, Etienne de Prunelé

1763 - 1846

Informations générales
  • Né le 5 novembre 1763 à Chalo-saint-mars (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 12 mars 1846 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 4 mai 1811 au 4 juin 1814
Département
Finistère
Régime politique
Première Restauration
Législature
Chambre des députés des départements
Mandat
Du 4 juin 1814 au 20 mars 1815
Département
Finistère

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1811 à 1815, né à Chalo-Saint-Mars (Seine-et-Oise) le 5 novembre 1763, mort à Paris le 12 mars 1846, « fils de Monsieur Henry de Prunelé et de dame Antoinette-Guillemette de Bonsen des Epinets », il fit son droit à Paris, puis se retira dans ses propriétés de Presles (Seine-et-Oise), où il passa dans la retraite les années troublées de la Révolution, sans cependant se désintéresser complètement des événements qui s'accomplissaient alors.

Fixé ensuite en Bretagne, il devint, en 1810, président du collège électoral de Quimperlé, et fut élu, le 4 mai 1811, par le Sénat conservateur, député du Finistère au Corps législatif. Il vota la déchéance de l'empereur, et, lors de la discussion du projet de loi restituant 200 millions de biens au duc d'Orléans et au prince de Condé (octobre 1814), parla contre, et demanda la présentation d'une loi conciliant les intérêts des émigrés et les intérêts des acquéreurs de biens nationaux. Sous la première Restauration, il approuva la restitution aux émigrés de leurs biens non vendus. Il ne fit pas partie d'autres assemblées.

On a de lui : Projet de cahier pour tous les ordres (1789); Sur les législateurs et les conventions nationales (1791) ; Aperçu général des finances (1798); Mémoire sur les moyens de détruire la mendicité, dédié à Sa Majesté Louis XVIII (1814).


Retour haut de page