Luc Duranteau de Baune

1747 - 1823

Informations générales
  • Né le 8 septembre 1747 à Bordeaux (Gironde - France)
  • Décédé le 21 février 1823 à Bordeaux (Gironde - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 27 mars 1802 au 4 juin 1814
Département
Gironde
Régime politique
Première Restauration
Législature
Chambre des députés des départements
Mandat
Du 4 juin 1814 au 20 mars 1815
Département
Gironde
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 15 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Gironde

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de l'an X à 1815, représentant aux Cent-Jours, né à Bordeaux (Gironde) le 8 septembre 1747, « fils légitime de Maître Joseph Duranteau avocat en la Cour et de Demoiselle Marie Anne Pauline de Kater », mort à Bordeaux le 21 février 1823, il entra au service en qualité de sous-lieutenant, le 24 mars 1769, dans le régiment de Médoc (70e d'infanterie), et fit la même année la campagne de Corse.

Lieutenant en 1772, il fit celle de 1779 sur mer à bord de l'Actif, devint capitaine en 1784, et suivit le premier bataillon de son régiment (129e demi-brigade en l'an II), dans le comté de Nice et sur la rivière de Gênes, depuis le commencement de la guerre jusqu'à l'entrée des Français en Italie. Blessé en l'an II, sur les hauteurs du Moulinet, il se trouva (12 brumaire an V) au combat de Saint-Michel, fut promu chef de bataillon, reçut un coup de feu à la tête pendant la bataille d'Arcole et se distingua à la Brenta, à Caldiero, à Rivoli, etc. En l'an VI, il fit partie de l'expédition de Suisse, et passa en Egypte dans le courant de la même année. Il combattit à Alexandrie, à Chebreiss, aux Pyramides, au siège du Caire, et poursuivit les Arabes jusque dans le désert. Adjudant général chef de bataillon en l'an VII, général de brigade à titre provisoire en l'an IX, il obtint, à sa rentrée en France, la confirmation de ce dernier grade (23 frimaire an X).

Employé, le 28 ventôse suivant, dans la 20e division militaire, il fut élu par le Sénat, le 6 germinal de la même année, député de la Gironde au Corps législatif, et remplit ce mandat pendant toute la durée de l'Empire, en ayant obtenu le renouvellement le 18 février 1808.

Duranteau fut encore employé à l'armée du Nord en 1806; il devint, le 4 mars 1807, major-général de la 2e légion de réserve de l'intérieur, organisée à Strasbourg, et passa, le 7 mars 1809, dans la 10e division militaire, où il commanda successivement les départements de la Haute-Garonne, de Tarn-et Garonne et des Pyrénées-Orientales, jusqu'au 16 novembre 1813, époque de sa mise à la retraite.

De retour à Bordeaux, son pays natal, il fut élu, le 15 mai 1815, par le collège de département de la Gironde, avec 16 voix sur 27 votants, représentant à la Chambre des Cent-Jours.

Il mourut sous la Restauration.

Baron d'empire, il fut fait chevalier de la Légion d'honneur le 26 novembre 1803 et commandeur le 14 juin 1804.

Date de mise à jour : mai 2013


Retour haut de page