Nicolas Ducos

1756 - 1823

Informations générales
  • Né le 7 mars 1756 à Dax (Landes - France)
  • Décédé le 13 octobre 1823 à Saint-omer (Pas-de-Calais - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 17 août 1804 au 1er juillet 1807
Département
Landes

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député en l'an XII, né à Dax (Landes) le 7 mars 1756, mort à Saint-Omer le 13 octobre 1823, frère de Roger Ducos, suivit la carrière des armes. Entré au service comme simple soldat dans le régiment de Bourbonnais (23e d'infanterie) le 15 février 1774, il y resta jusqu'au 24 novembre 1777, passa (24 mars 1778) dans le régiment d'Hainault (150e d'infanterie), fit les campagnes d'Amérique de 1782 et 1783, fut nommé sergent (23 août 1784), sergent-major (7 juin 1791), adjudant sous-officier (19 juin 1792), et lieutenant (25 septembre suivant). Il suivit les guerres de la Révolution, passa, en l'an II, à l'armée d'Italie, se distingua à Castiglione, fut adjoint à l'adjudant général Chabron (15 thermidor an III), nommé capitaine (5 vendémiaire au V), chef de bataillon (1er nivôse), aide-de-camp de Masséna (19 ventôse), chef de brigade (15 germinal an VII), adjudant-commandant à l'armée de réserve (15 floréal suivant), et général de brigade à l'armée d'Italie (7 floréal au X). Membre de la Légion d'honneur (19 frimaire an XII), officier de l'ordre (25 prairial), il fut élu, le 29 thermidor suivant, par le Sénat conservateur, député des Landes au Corps législatif. Il n'y siégea que pendant deux législatures, ayant été envoyé à l'armée d'Espagne mars 1808), où il força le défilé de la Venta del Escudo, et contribua pour la plus grande part à la victoire de Medina del Rio-Secco. Ces actions d'éclat le firent nommer commandeur de la Légion d'honneur. Le 11 mai 1810, il passa, en qualité de commandant supérieur, à l'île de Schouwen (Hollande), fut créé baron de l'empire le 17, et fut nommé, en 1813, gouverneur de la citadelle d'Anvers. A la Restauration il fut décoré de la croix de Saint-Louis (5 novembre 1814), puis admis à la retraite (27 janvier 1815). Remis en activité pendant les Cent-Jours, il fut chargé de commander la place de Longwy (3 mai 1815), qu'il défendit pendant deux mois et demi, avec une garnison de 300 hommes contre 18,000 Prussiens, commandés par le prince de Hesse-Hambourg. Celui-ci, qui voulait s'emparer de la place, ne cessa de la bombarder, même quand les assiégés eurent hissé le drapeau blanc au nom et par ordre du roi. Sommé quand même de se rendre, Ducos répondit « qu'il y songerait, quand son mouchoir brûlerait dans sa poche ». La place se rendit le 15 septembre, et le général baron Ducos, de nouveau admis à la retraite, se retira à Saint-Omer, où il mourut.


Retour haut de page