Barthélemy, Louis, Charles Rolland-Chambaudoin d'Erceville

1772 - 1845

Informations générales
  • Né le 14 août 1772 à Erceville (Loiret - France)
  • Décédé le 24 janvier 1845 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 17 août 1822
Département
Seine-et-Marne
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1822 au 24 décembre 1823
Département
Seine-et-Marne
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Seine-et-Marne
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1820 à 1827, né à Erceville (Loiret) le 14 août 1772, mort à Paris le 24 janvier 1845, il se préparait à entrer aux gardes-françaises quand ce corps fut licencié.

Après avoir reçu le brevet de sous-lieutenant le 14 juin 1790, il émigra, fit la campagne de 1792 à l'armée des princes, et passa ensuite plusieurs années en Suisse et en Allemagne en s'occupant de peinture.

Rentré en France en juillet 1795, il devint, en 1810, maire de Machault et conseiller général, applaudit au retour des Bourbons, et entra, le 5 juillet 1814, dans les chevau-légers de la garde royale avec le grade de chef d'escadron; colonel le 14 février 1815, il devint, le 17 janvier 1816, grand-prévôt de Seine-et-Marne.

Président du collège électoral de département, il fut successivement élu député de ce collège, le 13 novembre 1820, par 124 voix (160 votants, 254 inscrits), puis, le 13 novembre 1822, député du 3e arrondissement électoral du même département (Melun), par 213 voix (339 votants, 381 inscrits), et le 25 février 1824, par 215 voix (342 votants, 385 inscrits). Rapporteur de la commission du budget en 1824, secrétaire de la Chambre en 1825, il vota constamment avec la majorité et approuva toutes les mesures d'exception.

Promu, le 23 mai 1825, maréchal de camp et gentilhomme de la chambre du roi, officier de la Légion d'honneur en 1826, il échoua à la députation, le 17 novembre 1827, avec 115 voix contre 228 à l'élu, M. Royer-Collard. Il resta conseiller général jusqu'en 1830, donna alors sa démission, et rentra dans la vie privée.


Retour haut de page