François, Charles, Robert Chonet de Bollemont

1749 - 1815

Informations générales
  • Né le 20 janvier 1749 à Arrancy (Meuse - France)
  • Décédé le 17 décembre 1815 à Arrancy (Meuse - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 28 janvier 1802 au 1er juillet 1804
Département
Meuse

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de l'an X à 1804, né à Arrancy (Meuse), le 20 janvier 1749, mort à Arrancy, le 17 décembre 1815, entra au service comme aspirant dans le corps royal de l'artillerie le 12 février 1764, devint élève-surnuméraire en 1766, élève titulaire en 1767, et fut nommé lieutenant au régiment de Metz-artillerie le 28 mai suivant. Capitaine en 1779, il servit dans ce corps jusqu'à l'époque de la Révolution, dont il adopta les principes. Employé à l'armée des Alpes, où il commanda l'artillerie de l'avant-garde, il marcha, dans la nuit du 21 au 23 septembre, à la tête d'une compagnie de canonniers, à l'attaque des redoutes des Abîmes (Savoie), et contribua puissamment au succès. Il se distingua encore dans d'autres expéditions. Il passa ensuite à l'armée de Belgique, comme directeur de l'équipage de campagne; il était alors chef de bataillon au 4e régiment d'artillerie à pied. Promu au grade de chef de brigade (15 août 1793), il fut chargé du commandement en second de l'artillerie de l'armée du Nord, par arrêté des représentants du peuple Duquesnoy et Carnot. Chonet de Bollemont devint général de brigade le 4 brumaire an II. Destitué comme noble le 15 pluviôse suivant, il fut rappelé au service le 17 floréal, en qualité de commandant en chef de l'artillerie de l'armée de la Moselle, et fut fait général de division le 19 du même mois. Il eut à diriger l'expédition des Ardennes, et se trouva à l'attaque des Autrichiens à Neufchâteau. Le 25 prairial, il fit la reconnaissance de la place de Charleroi, et commanda l'artillerie au siège de cette place, puis, en l'an III, au siège de Maëstricht et au blocus de Mayence. Envoyé à l'armée de Sambre-et-Meuse en l'an IV, il prit part à toutes les opérations de cette campagne; à Wurtzbourg, il fut obligé de céder aux forces supérieures des Autrichiens, et se rendit prisonnier de guerre le 18 fructidor an IV. A son retour en France, le Directoire le nomma aux fonctions d'inspecteur général d'artillerie. Enfin, le 8 pluviôse an X, une décision du Sénat conservateur appela « le citoyen Bollemont, général d'artillerie », à faire partie du Corps législatif. Il y siégea, comme député de la Meuse, jusqu'en 1804. Admis à la retraite le 20 prairial an XI, il fut nommé membre de la Légion d'honneur le 4 frimaire an XII, et officier de l'ordre le 1er frimaire an XIII.

Date de mise à jour: février 2017


Retour haut de page