Guillaume, Stanislas Faure

1765 - 1826

Informations générales
  • Né le 1er mai 1765 à Le havre (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 30 mars 1826 à Le havre (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 10 août 1810 au 4 juin 1814
Département
Seine-Inférieure
Régime politique
Première Restauration
Législature
Chambre des députés des départements
Mandat
Du 4 juin 1814 au 20 mars 1815
Département
Seine-Inférieure

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1810 à 1815, né au Havre (Seine-Inférieure) le 1er mai 1765, mort au Havre le 30 mars 1826, frère de Louis Joseph Faure qui avait été député au Conseil des Cinq-Cents et membre du Tribunat, il étudia le droit comme son aîné, puis fut imprimeur au Havre.

Membre du bureau de conciliation du district, assesseur du juge de paix, puis commissaire du gouvernement près la municipalité du Havre de l'an VII à l'an VIII, il devint, après le coup d'Etat de brumaire, sous-préfet de sa ville natale (14 germinal an VIII). Le 10 août 1810, il fut appelé à représenter au Corps législatif le département de la Seine-Inférieure.

Rallié, en 1814, à la déchéance de Bonaparte, il alla, le 3 mai, féliciter Louis XVIII à Saint-Ouen, parla, le 4 juillet, à la Chambre, sur la liberté de la presse, et se prononça, le 19 novembre, à propos des douanes, pour la prohibition des sucres raffinés. Après 1815, il rentra au Havre et se livra au commerce.

On a de lui une « description nautique des côtes d'Irlande, d'Ecosse et de Flandre » sous ce titre : Le nouveau Flambeau de la mer (1822-24).

Date de mise à jour: mai 2013


Retour haut de page