Louis, Joseph de Caumont de La Force

1768 - 1838

Informations générales
  • Né le 22 avril 1768 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 22 octobre 1838 à Saint-brice (Val-d'Oise - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 4 mai 1811 au 4 juin 1814
Département
Tarn-et-Garonne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Corps législatif de 1811 à 1814, pair de France, né à Paris, le 20 avril 1768, mort à Saint-Brice le 22 octobre 1838, appartenait à une ancienne famille noble du Midi de la France, les Caumont, qui a produit deux branches bien connues, les Caumont-Laforce, protestants, et les Caumont-Lauzun, catholiques. Ces deux branches s'étaient séparées dès la fin du XIIe siècle; mais elles gardèrent le prénom de Nompar, qui leur appartenait depuis longtemps. La branche des Lauzun s'est éteinte à la mort du duc de Lauzun (1723); celle des Laforce s'est continuée jusqu'à nos jours. Louis-Joseph Nompar de Caumont-Laforce fut destiné à la carrière des armes. Adjoint commandant à Montauban, il fut, le 4 mai 1811, désigné par le Sénat conservateur pour représenter au Corps législatif le département de Tarn-et-Garonne. Il adhéra à la déchéance de Napoléon, et devint maréchal de camp le 23 août 1814, après avoir été fait pair de France, par ordonnance royale du 4 juin. Dans le procès du maréchal Ney, il se prononça pour la mort. Il vota d'ailleurs avec les royalistes modérés, et garda son siège sous le gouvernement de Juillet, jusqu'à sa mort. Officier de la Légion d'honneur, il fut retraité le 13 septembre 1832 comme maréchal de camp.


Retour haut de page