Jacques, Gabriel Aubin

1784 - 1852

Informations générales
  • Né le 22 avril 1784 à Latillé (Vienne - France)
  • Décédé le 24 mars 1852 à Bressuire (Deux-Sèvres - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 10 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Constitutionnel modéré

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à la Chambre des Cent-Jours, né à Latillé (Vienne), le 22 avril 1784, fils de Jacques Aubin, marchand, et de Marie Anne Aubin, mort à Bressuire (Deux-Sèvres), le 24 mars 1852, il fit sa carrière dans la magistrature.

Procureur impérial à Bressuire, en 1815, il fut, le 10 mai de cette année, élu représentant par cet arrondissement, avec 18 voix seulement sur 35 votants; son concurrent, M. Rilhon, maire de Thouars, en avait obtenu 17. Aubin appartenait à l'opinion constitutionnelle modérée. Peu de jours après cette élection, un mouvement royaliste, vite réprimé, et qui fut un fait de guerre plutôt qu'une manifestation d'opinion, éclata dans les Deux-Sèvres; les Vendéens s'emparèrent de Bressuire.

Quand la Chambre des Cent-Jours eut été dissoute, Aubin revint dans les Deux-Sèvres. Il fut, par la suite, président du tribunal civil de Niort et conseiller à la cour royale de Poitiers.

Membre du Conseil général des Deux-Sèvres, en 1830, pour le canton de Bressuire, il l'était encore en 1848.

Sous le gouvernement de Juillet, il brigua sans succès le mandat législatif dans le 4e collège électoral des Deux-Sèvres (Bressuire), et n'obtint que 27 voix contre le député sortant, M. Tribert, élu avec 88 voix.

Président du tribunal de première instance de Bressuire, il a été fait chevalier de la Légion d'honneur le 6 mai 1838.

Date de mise à jour: septembre 2014


Retour haut de page