Jean-François, Marie Delaître

1766 - 1835

Informations générales
  • Né le 11 juillet 1766 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 13 avril 1835 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 11 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Eure-et-Loir
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 31 juillet 1821
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Centre/Royalistes constitutionnels
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 1er octobre 1821 au 24 décembre 1823
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Centre/Royalistes constitutionnels

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à la Chambre des Cent-Jours, député de 1816 à 1823, né à Paris le 11 juillet 1766, mort à Paris le 13 avril 1835, il était fils de « S. Bernard Delaître, directeur des fermes du roi et de dame Elisabeth Raymond, son épouse. » Il se destina d'abord à la carrière militaire; ayant résolu ensuite de se tourner vers le barreau, il fut quelque temps avocat au parlement de Paris.

En 1786, il exerça dans la même ville les fonctions de « contrôleur-général des entrées. » Puis il fut nommé, en 1790, administrateur de la fabrique des assignats. Il rentra dans la vie privée pendant la durée du régime révolutionnaire et s'occupa d'industrie.

Le coup d'Etat de brumaire le rappela aux fonctions publiques. Préfet d'Eure-et-Loir le 23 ventôse an VIII, baron de l'Empire le 31 janvier 1810, préfet de l'Escaut le 12 mars 1813, et, pour la seconde fois, placé quelques jours après à la tête du département d'Eure-et-Loir, il administra encore le département de Seine-et-Oise (13 janvier 1814) et fut, le 11 mai 1815, envoyé par le collège de département d'Eure-et-Loir à la Chambre des représentants, avec 72 voix (120 votants, 225 inscrits).

Louis XVIII accepta les services du baron Delaître qui, élu député de Seine-et-Oise à la Chambre du 4 octobre 1816, par 86 voix (172 votants, 249 inscrits) et promu, la même année, commandeur de la Légion d'honneur, commença par soutenir le gouvernement. Il se rapprocha ensuite de l'opposition, vota, en 1819, contre les lois d'exception, et, avec les 95, contre le nouveau système électoral.

Réélu, le 1er octobre 1821, comme député du 2e arrondissement de Seine-et-Oise (Arpajon), par 170 voix sur 256 votants et 291 inscrits, il siégea jusqu'en 1823 parmi les royalistes constitutionnels.

Il fut admis à la retraite comme préfet, le 30 janvier 1828. Le 5 novembre 1830, le baron Delaître fut chargé provisoirement de l'administration des domaines de l'ancienne dotation de la couronne.

Date de mise à jour: juin 2015


Retour haut de page