Jean-Baptiste, Charles Bertrand-Geslin

1770 - 1843

Informations générales
  • Né le 10 septembre 1770 à Le luc (Var - France)
  • Décédé le 6 octobre 1843 à Le luc (Var - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 12 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Loire-Inférieure

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à la Chambre des Cent-Jours, né au Luc (Var) le 10 septembre 1770, mort au Luc, le 6 octobre 1843, il était fils de Jean-Baptiste-Louis Bertrand, capitaine au régiment de Languedoc infanterie, et de dame Anne-Françoise Charles.

Il suivit la carrière paternelle, fit les premières campagnes de la Révolution, et se retira à Nantes chef de bataillon. Nommé par l'Empereur maire de Nantes, et président du collège électoral de la Loire-Inférieure (1809), il fut chargé de complimenter Napoléon sur la paix de Vienne, et reçut à cette occasion le titre de baron de l'Empire (11 juillet 1810) et la croix de la Légion d'honneur. Après la désastreuse campagne de 1812, il offrit à l'empereur, au nom de la ville de Nantes, cinquante cavaliers équipés.

La première Restauration le destitua de ses fonctions de maire, qu'il reprit aux Cent-jours, en même temps qu'il était élu député par le collège de département de la Loire-Inférieure, le 12 mai 1815, avec 24 voix sur 47 votants et 211 inscrits.

La seconde Restauration le destitua de nouveau ; candidat aux élections du 1er octobre 1821, dans le 2e arrondissement électoral de la Loire-Inférieure (Saint-Philbert), il échoua avec 66 voix, contre 109 accordées à son concurrent, le comte de Juigné, élu. Bertrand de Geslin ne reparut plus sur la scène politique.


Retour haut de page