Alexandre, Désiré, Joseph Frémicourt-Lely

1777 - 1869

Informations générales
  • Né le 18 juillet 1777 à Cambrai (Nord - France)
  • Décédé le 9 mai 1869 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 12 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Nord
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 26 octobre 1818 au 17 août 1822
Département
Nord
Groupe
Gauche constitutionnelle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Seine
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à la Chambre des Cent-Jours, député de 1818 à 1822, et de 1834 à 1837, né à Cambrai (Nord) le 18 juillet 1777, mort à Paris le 9 mai 1869, propriétaire, il débuta dans la vie politique, le 12 mai 1815, comme représentant de l'arrondissement de Cambrai à la Chambre des Cent-Jours, élu par 83 voix sur 92 votants.

Le 26 octobre 1818, il fut élu député du Nord, au collège de département, par 426 voix (994 votants, 2.303 inscrits). M. Frémicourt-Lély siégea parmi les défenseurs de la monarchie constitutionnelle et se représenta, le 13 novembre 1822, dans le 6e arrondissement du Nord, à Cambrai; mais il échoua avec 129 voix contre 218 accordées à l'élu, M. Cotteau. Il échoua encore aux élections du 25 février 1824 et n'obtint que 122 voix contre le même adversaire, réélu par 211.

Partisan de la révolution de juillet et du gouvernement de Louis-Philippe, M. Frémicourt-Lély devint maire de la Villette (Seine) et chevalier de la Légion d'honneur. Le 21 juin 1834, le 14e collège électoral de la Seine (Saint-Denis) le nomma député, par 265 voix sur 526 votants, 629 inscrits. Il fit partie jusqu'en 1837 de la majorité ministérielle et vota notamment pour les lois de septembre 1835.

Retour haut de page