Pierre, Louis du Camboust de Coislin

1769 - 1837

Informations générales
  • Né le 12 février 1769 à Plessé (Loire-Inférieure - France)
  • Décédé le 9 juillet 1837 à Plessé (Loire-Atlantique - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 31 juillet 1821
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1821 et pair de France, né au château de Carheil, commune de Plessé (Loire-Inférieure), le 12 février 1769, mort au château de Carheil, le 9 juillet 1837, il appartenait à une vieille et illustre maison de chevalerie bretonne, qui remonte à Allain du Camboust (1180), et dont la terre de Coislin fut érigée en marquisat, en août 1634, et en duché-pairie en décembre 1662.

Pierre-Louis de Coislin embrassa la carrière des armes ; il était colonel en 1789. Il émigra en 1791, et ne rentra en France qu'à la première Restauration. Pendant les Cent-Jours, il tenta de soulever la Vendée.

Le 22 août 1815, il fut élu député de la Loire-Inférieure, au collège de département, par 94 voix sur 160 votants et 212 inscrits, et prit place dans la majorité de la Chambre introuvable.

Promu au grade de maréchal de camp, le 7 février 1816, il fut réélu, le 4 octobre 1816, par 82 voix sur 158 votants et 204 inscrits, député de la Loire-Inférieure, et fut promu à la pairie le 23 décembre 1823.

Le gouvernement de la Restauration l'appela successivement au commandement des départements de la Vienne, de la Meurthe, et de la 4e subdivision de la 13e division militaire. Il siégea à la Chambre des pairs jusqu'à sa mort, ayant prêté serment à la monarchie de Juillet.

Il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur le 5 mars 1810 et promu au grade d'officier le 23 mai 1825.

Date de mise à jour : février 2015


Retour haut de page