Claude, Joseph, Lambert Brusset

1774 - 1832

Informations générales
  • Né le 17 septembre 1774 à Gray (Haute-Saône - France)
  • Décédé le 6 août 1832 à Cult (Haute-Saône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Haute-Saône
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Haute-Saône
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Haute-Saône
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1816, puis de 1824 à 1830, né à Gray (Haute-Saône), le 17 septembre 1774 « fils de Monsieur Paul François Joseph Brusset, avocat en Parlement, et de Dame Jeanne Catherine Darche de Vadans », mort à Cult (Haute-Saône), le 6 août 1832, il entra comme sous-lieutenant dans le régiment Dauphin-cavalerie en 1791, et émigra, l'année suivante, avec la plupart des officiers de ce corps. Il fit toutes les campagnes de l'armée des princes et reçut, le 8 avril 1800, le brevet de capitaine.

Rentré peu de temps après en France, il fut nommé, en 1812, conseiller d'arrondissement de Gray, puis conseiller général. En 1815, il devint maire de cette ville, et usa de son crédit pour obtenir la réduction des charges occasionnées par la présence des troupes étrangères.

Le 22 août de la même année, il fut élu député par le collège de département de la Haute-Saône, avec 123 voix (205 votants, 261 inscrits). Il appuya constamment de son vote les projets du gouvernement. Non réélu en 1816, il n'obtint un nouveau mandat que le 25 février 1824, dans le 1er arrondissement de la Haute-Saône (Gray), avec 177 voix sur 266 votants et 305 inscrits, contre 84 voix à M. de Marmier, puis le 17 novembre 1827, dans la même circonscription, avec 118 voix contre 102 (223 votants, 265 inscrits).

Il continua à se montrer dévoué à la politique du gouvernement, qui récompensa son zèle par la place de sous-préfet de Gray, le 29 juin 1828. A la révolution de Juillet, Brusset se retira dans son domaine de Cult près de Marnay, et y mourut peu de temps après. Il était chevalier de Saint-Louis.

Date de mise à jour: août 2015


Retour haut de page