Louis, Gabriel de Bizemont

1756 - 1840

Informations générales
  • Né le 3 août 1756 à Gironville (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 5 juin 1840 à Gironville (Yvelines - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 31 juillet 1821
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Royalistes constitutionnels
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 19 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Royalistes constitutionnels

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1821, de 1827 à 1831, et pair de France, né à Gironville (Seine-et-Oise), le 3 août 1756, mort à Gironville, le 5 juin 1840, il n'était guère connu que comme grand-père de Pradel, intendant de la liste civile, quand le collège de département de Seine-et-Oise, par 100 voix sur 175 votants et 251 inscrits, l'appela à la Chambre des députés du 22 août 1815.

Le marquis de Bizemont siégea dans la majorité de la Chambre introuvable et fut réélu le 4 octobre 1816, par 136 voix (162 votants, 249 inscrits). Il s'associa, jusqu'en 1821, à tous les votes de la droite ministérielle pour les lois d'exception et pour le nouveau système électoral. Il prit une fois la parole dans le cours de ces six années : ce fut le 4 juillet 1819. Il s'agissait d'une pétition qui lui avait été recommandée et sur laquelle il avait oublié de parler la veille. Il demanda la parole sur le procès-verbal et déclara que s'il n'avait rien dit : « c'est qu'il n'était pas à la séance ».
M. le président : Le procès-verbal d'aujourd'hui fera mention de votre observation.

Non réélu au renouvellement de 1821, M. de Bizemont ne revint à la Chambre que le 24 novembre 1827 : il avait obtenu, dans le même collège, 169 voix sur 288 votants et 314 inscrits. Il se rapprocha alors du centre gauche, et vota, à la fin du règne de Charles X, avec les royalistes constitutionnels. « On assure, dit la Biographie des députés (J. Dourille, 1829), avoir vu M. de Bizemont applaudir à ces paroles mémorables que M. le marquis de Leyval prononça naguère: « Le royalisme est devenu libéral et le libéralisme est devenu monarchique ».

Il fut réélu le 19 juillet 1830, par 190 voix (330 votants, 356 inscrits); il prêta serment à la monarchie de Juillet, puis se retira définitivement de la vie politique, après avoir échoué, le 5 juillet 1831, dans le 4e collège de Seine-et-Oise, contre Baudet-Dulary; il s'occupa, dans ses dernières années, d'industrie. Il refusa même la dignité de pair de France qu'une ordonnance du 19 novembre 1831 lui avait conférée. Le marquis de Bizemont fut président du conseil général de Seine-et-Oise. Il était officier de la Légion d'honneur et chevalier de Saint-Louis.

Date de mise à jour: 2015


Retour haut de page