Jean, Victor, Madeleine Chebrou de la Roulière

1768 - 1845

Informations générales
  • Né le 19 novembre 1768 à Niort (Deux-Sèvres - France)
  • Décédé le 30 juillet 1845 à Niort (Deux-Sèvres - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1816 et de 1824 à 1827, né à Niort (Deux-Sèvres), le 19 novembre 1768, « de messire Antoine jean Victor Laurent Marie Chebrou, écuyer seigneur de Lespinats, les Loges et Chapelle-Bâton, le Bourg-Neuf, Queray, ancien officier de dragons au régiment Mestre de camp général, et dame Anne Elisabeth Pastour de Neuville » mort à Niort, le 30 juillet 1845, il était officier de dragons avant la Révolution.

Il émigra en 1791, rentra en France en 1801, devint membre du conseil général des Deux-Sèvres en 1806, et lieutenant de louveterie en 1810. Au retour des Bourbons, il fit partie de la députation qui alla porter au roi l'adresse de fidélité du département, fut nommé peu après maire de Niort puis président du conseil général, fonctions qu'il conserva pendant les Cent-Jours.

Président du collège électoral de Niort sous la seconde Restauration, il fut élu député par le collège de département, le 22 août 1815, par 110 voix sur 176 votants et 228 inscrits. Il siégea au centre, et échoua, après la dissolution, aux élections du 4 octobre 1816, avec 27 voix, contre 169 voix données à M. Morisset, élu, et 45 voix à M. Chauvin de Bois-Savary; il ne fut pas plus heureux, le 20 septembre 1817, avec 109 voix contre 453 à l'élu, M. Jard-Panvillier, et 102 à M. d'Abbadie, le 13 novembre 1820 avec 80 voix contre 142 à l'élu, M. Andrault, et le 16 mai 1822 avec 21 voix contre 117 à l'élu, M. Clerc-Lasalle, 68 au général Aymé, et 5 à M. d'Abbadie.
Il ne rentra à la Chambre que le 25 février 1824, élu dans le 2e collège électoral à Niort, par 187 voix sur 354 votants et 395 inscrits, contre 157 voix à M. de Sainte-Hermine, et siégea parmi les ministériels. Ce fut sa dernière législature, car il échoua successivement: le 17 novembre 1827 dans son arrondissement avec 112 voix contre M. Mauguin, 241 voix, élu; le 24 novembre 1827, au collège de département avec 14 voix contre M. de Sainte-Hermine, 93 voix, élu, et M. Janvre de la Bouchetière, 51 voix, et le 8 avril 1828 avec 19 voix contre M. Tonnet-Hersant, élu par 281 voix, et le général Aymé, 7 voix.
Chebrou de la Rouliére resta maire de Niort jusqu'à la révolution de Juillet, et mit à l'étude le projet de captation des eaux du Vivier. Chevalier de la Légion d'honneur, du 22 août 1824.

Date de mise à jour: mars 2015


Retour haut de page