Louis Doguereau

1777 - 1856

Informations générales
  • Né le 11 juillet 1777 à Dreux (Eure-et-Loir - France)
  • Décédé le 19 août 1856 à Landes (Loir-et-Cher - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Centre ministériel
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Centre ministériel
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 13 août 1845
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Centre ministériel

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1837 à 1845 et pair de France, né à Dreux (Eure-et-Loir) le 12 juillet 1777, mort à Landes (Loir-et-Cher) le 19 août 1856, élève sous-lieutenant à l'Ecole d'artillerie de Metz (1er pluviôse an II), il fut nommé lieutenant en second (15 nivôse an III) dans le 5e régiment d'artillerie à pied, et servit, de l'an III à l'an V, aux armées de Rhin et Moselle et d'Allemagne.

Attaché ensuite à l'armée d'Orient, il assista à la prise de Malte, d'Alexandrie et de Rosette, et au combat de Ramanieh; blessé au siège de Saint-Jean-d'Acre (19 floréal an VII), il rentra en France, le 29 du même mois, avec le général Bonaparte, fut nommé capitaine en second dans la garde des consuls (1er ventôse an VIII), capitaine en premier (4 brumaire an IX), chef d'escadron (6 brumaire an VII) et officier de la Légion d'honneur (25 prairial).

Major en 1806, colonel en 1807, il fut envoyé en Espagne comme chef d'état-major de l'artillerie, sous les ordres du général Sébastiani et se distingua à Talaveyra. Il donna sa démission le 1er août 1811, mais rentra dans la garde impériale le 21 novembre 1813. La Restauration le nomma maréchal de camp (26 avril 1814), chevalier de Saint-Louis et commandeur de la Légion d'honneur en juillet suivant. Pendant les Cent Jours, il fut mis à la tête de l'artillerie du 3e corps à Mézières. Au second retour de Louis XVIII, Doguereau fut nommé directeur de l'Ecole d'application d'artillerie à Metz, puis commandant de l'Ecole d'artillerie de Douai (1831).

Lieutenant général le 30 septembre 1832, il fut élu député, le 4 novembre 1837, dans le 1er collège électoral du Loir-et-Cher, à Blois, par 338 voix sur 548 votants et 820 inscrits contre 192 à M. de Rancogne, et siégea au centre ministériel. Le gouvernement l'appela, en 1839, à la direction de l'Ecole polytechnique. Il fut, d'autre part, réélu député, le 2 mars de la même année, par 388 voix sur 694 votants et 841 inscrits contre 295 voix à M. Aucher-Lemaignen. Le 9 juillet 1842, les électeurs de Blois lui renouvelèrent encore son mandat par 427 voix sur 770 votants et 900 inscrits contre 318 à M. de Chalais.

M. Doguereau fut élevé à la dignité de pair de France le 14 août 1845. Mis à la retraite d'office, comme général de division, le 30 mai 1848, il obtint de rester dans le cadre de réserve dont il faisait partie depuis trois ans. Grand officier de la Légion d'honneur, le 20 avril 1831, il a été élevé à la dignité de Grand-Croix le 28 avril 1843.

Date de mise à jour: juillet 2014


Retour haut de page