Claude, René, César de Courtarvel de Pézé

1761 - 1849

Informations générales
  • Né le 1er avril 1761 à Chartres (Eure-et-Loir - France)
  • Décédé le 15 mai 1849 à Lierville (Eure-et-Loir - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 17 juillet 1819
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 9 mai 1823
Département
Eure-et-Loir

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1816 à 1819, de 1820 à 1823, pair de France, né à Chartres (Eure-et-Loir), le 1er avril 1761, mort au château de Lierville (Eure-et-Loir), le 15 mai 1849, il était d'une famille originaire du Maine, dont le nom et les armes figurent à la salle des Croisades à Versailles. Il entra à quatorze ans dans les pages de la reine Marie-Antoinette, fut nommé ensuite lieutenant au régiment de Guienne-infanterie, et était capitaine au régiment de Penthièvre, quand les événements l'obligèrent à quitter la France. A son retour de l'émigration, il reçut de Louis XVIII, en 1815, le grade de colonel de cavalerie et la décoration de Saint-Louis.

L'année suivante, il fut nommé commandant des gardes nationales de Châteaudun, et se vit appelé à la présidence du collège électoral du département d'Eure-et-Loir, qui le nomma député (4 octobre 1816) par 100 voix sur 191 votants et 235 inscrits. Il siégea jusqu'en 1819 au côté droit de la Chambre et parla sur le recrutement de l'armée (1818), sur le budget de 1819 (voies et moyens), etc. Il redevint, le 13 novembre 1820, député d'Eure-et-Loir, avec 151 voix (266 votants et 293 inscrits) que lui donna le collège de département. Il continua d'opiner avec la droite, et prit part aux débats de la loi relative à la censure (1821) et de la loi de police des journaux (1822).

Le 23 décembre 1823, M. de Courtarvel entra à la Chambre des pairs. Il fut membre de plusieurs commissions importantes, rapporteur, en 1824, d'un projet de loi ayant trait à des emprunts et impositions extraordinaires, etc., et, après les journées de juillet 1830, ne refusa pas le serment au gouvernement nouveau. Il resta donc à la Chambre des pairs durant tout le règne de Louis-Philippe, et fit notamment, le 27 avril 1844, un discours contre le projet de loi sur l'enseignement secondaire.

Il fut promu maréchal de camp en 1832. M. de Courtarvel de Pézé avait siégé jusqu'en 1830 au conseil général d'Eure-et-Loir. La révolution de 1818 le fit rentrer dans la vie privée.

Date de mise à jour: avril 2018


Retour haut de page