François, Jean de Preissac

1778 - 1852

Informations générales
  • Né le 22 décembre 1778 à Montauban (Tarn-et-Garonne - France)
  • Décédé le 6 mai 1852 à Montauban (Tarn-et-Garonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1822 au 24 décembre 1823
Département
Tarn-et-Garonne
Groupe
Majorité
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Tarn-et-Garonne
Groupe
Majorité
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Tarn-et-Garonne
Groupe
Majorité
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 20 octobre 1830
Département
Tarn-et-Garonne
Groupe
Majorité
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 21 octobre 1830 au 31 mai 1831
Département
Tarn-et-Garonne
Groupe
Majorité

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1822 à 1831, et pair de France, né à Montauban (Tarn-et-Garonne) le 22 décembre 1778, mort à Montauban le 6 mai 1852, « fils de messire Jean-Salomon de Preissac et de dame noble Marie-Anne Garrisson », il suivit la carrière militaire, parvint au grade de colonel, et fut fait officier de la Légion d'honneur le 20 septembre 1815.

Conseiller général de Tarn-et-Garonne, il se fit élire, le 13 novembre 1822, député du 1er arrondissement de Tarn-et-Garonne (Montauban), par 328 voix (355 votants, 562 inscrits). Il prit place dans les rangs de la majorité, obtint sa réélection, le 25 février 1824, par 301 voix (349 votants, 564 inscrits), soutint la politique de M. de Villèle, parla cependant avec une certaine indépendance sur la loi sur la presse et sur le budget, et fut encore réélu, le 17 novembre 1827, par 242 voix (481 votants, 576 inscrits), contre 213 à M. de Caumont-Laforce. M. de Preissac fut des 221.

Réélu le 23 juin 1830, rallié au gouvernement de juillet, il fut nommé préfet de la Gironde, vit confirmé son mandat de député, le 21 octobre 1830, par 198 voix (363 votants, 610 inscrits), contre 158 à M. Lefranc de Pompignan, et quitta le Palais-Bourbon pour le Luxembourg, ayant été appelé à la Chambre des pairs par une ordonnance royale du 11 octobre 1832.

Le comte de Preissac ne cessa d'appuyer de ses votes la monarchie de Louis-Philippe, et fut admis à la retraite, comme préfet, le 5 août 1839.

Il avait été élevé au grade de commandeur de la Légion d'honneur le 30 avril 1831 et à la dignité de Grand officier le 20 octobre 1838.

Date de mise à jour: novembre 2013


Retour haut de page