Pierre, Hippolyte Letissier

1767 - 1845

Informations générales
  • Né le 3 juin 1767 à Rennes (Ille-et-Vilaine - France)
  • Décédé le 5 février 1845 à Paris (France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 1er mai 1822
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Extrême-droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 9 mai 1822 au 24 décembre 1823
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Droite
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 19 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1820 à 1831, né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 3 juin 1767 « du sieur Pierre Le Tissier et de Delle Marguerite Moinaird son épouse », mort à Paris le 5 février 1845, il fut administrateur de l'armée du Rhin sous le Directoire et se lia avec Moreau. Il était le gendre de Jean Baptiste Guizol qui avait été membre du Conseil des Anciens et représentant aux Cent-Jours.

Sans emploi sous le premier Empire, il salua avec joie le retour des Bourbons, qui le nommèrent chevalier de la Légion d'honneur.

Riche propriétaire, maire de Vouvray, il fut élu, le 13 novembre 1820, député du collège de département d'Indre-et-Loire, par 143 voix (234 votants, 270 inscrits); il siégea à l'extrême droite et fut successivement réélu, dans le 1er arrondissement électoral d'Indre-et-Loire (Tours), le 9 mai 1822, par 301 voix (493 votants, 583 inscrits) contre 154 à M. le comte de Goué de la Benardière ; et, le 25 février 1824, par 266 voix (453 votants, 512 inscrits), contre 124 à M. Dupin aîné et 62 au baron Bacot.

Au moment des élections générales de 1827, il publia une brochure dans laquelle il s'engageait à demander le renvoi des ministres, et à ne jamais accepter de fonctions lucratives du gouvernement. II échoua cependant, le 17 novembre, dans son arrondissement avec 140 voix contre 265 à l'élu, M. Calmelet d'Aën, et 44 à M. Juge notaire; mais il fut élu au collège du même département, huit jours après (24 novembre), par 103 voix (203 votants, 231 inscrits), et réélu, le 19 juillet 1830, par 142 voix (234 votants, 255 inscrits).

M. Letissier siégea toujours au côté droit de la Chambre et vota constamment avec la majorité ministérielle.
Date de mise à jour: décembre 2014

Retour haut de page