Pierre, François Guestier

1793 - 1874

Informations générales
  • Né le 16 mars 1793 à Bordeaux (Gironde - France)
  • Décédé le 16 mars 1874 à Bordeaux (Gironde - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Gironde
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Gironde
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Gironde
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1842 et pair de France, né à Bordeaux (Gironde) le 16 mars 1793, mort à Bordeaux le 16 mars 1874, d'une famille d'origine bretonne et protestante, il était « fils de Daniel Guestier, négociant, et de Marie-Elisabeth Lys, son épouse ».

Son père, riche négociant en vins, fut un des initiateurs de la navigation à vapeur sur la Garonne, un des fondateurs de la Banque de Bordeaux, aujourd'hui succursale de la Banque de France, président du tribunal de commerce, etc.

Pierre-François acheva son éducation en Angleterre, entra dans la maison de commerce de son père, puis s'occupa activement d'agriculture dans ses propriétés du Médoc, et se présenta à la députation, le 23 juin 1830, dans le 1er arrondissement électoral de la Gironde (Bordeaux), où il échoua avec 335 voix contre 860 à l'élu, M. Bosc.

Rallié à la monarchie de juillet, il devint adjoint de Bordeaux, conseiller général, et, pendant un voyage qu'il fit en Irlande, fut élu député, le 21 juin 1834, dans le 7e collège du même département (Lesparre), par 75 voix (101 votants, 153 inscrits), contre 13 à M. Delignac.

Réélu, le 4 novembre 1837, par 94 voix (128 votants, 159 inscrits), et, le 2 mars 1839, par 98 voix (125 votants, 161 inscrits), mais il devait démissionner pour raison de santé, le 24 juillet suivant. Il fut remplacé à la Chambre par Louis Théodore de Lasalle.

Il fut nommé pair de France le 4 mai 1845.

M. Guestier avait fidèlement soutenu à la Chambre la politique ministérielle ; il la défendit encore à la Chambre haute jusqu'à la révolution de 1848. Il rentra alors dans la vie privée, et mourut à 81 ans, sans s'être rallié à aucun des régimes politiques qui suivirent. Il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur le 5 janvier 1839.

Date de mise à jour: octobre 2017

Retour haut de page