Jean-Marie Leridant

1776 - 1837

Informations générales
  • Né le 18 juillet 1776 à Vannes (Morbihan - France)
  • Décédé le 5 juillet 1837 à Vannes (Morbihan - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Morbihan
Groupe
Royalistes constitutionnels
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 28 octobre 1830 au 26 mars 1831
Département
Morbihan
Groupe
Royalistes constitutionnels
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 27 mars 1831 au 31 mai 1831
Département
Morbihan
Groupe
Royalistes constitutionnels

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1827 à 1831, né à Vannes (Morbihan) le 18 juillet 1776 « du légitime mariage de Maître Jean Baptiste Le Ridant notaire et procureur au présidial de cette ville et de demoiselle Françoise Nicolazo », mort à Vannes le 5 juillet 1837, il appartenait à l'armée.

Ancien colonel du 48e de ligne, conseiller de préfecture sous la Restauration, il fut élu, le 24 novembre 1827, avec l'appui du gouvernement, député du Morbihan, au grand collège, par 77 voix sur 142 votants et 169 inscrits. Il siégea au centre droit et vota d'ordinaire avec les royalistes constitutionnels. Après avoir échoué, le 23 juin 1830, dans le 1er arrondissement du Morbihan (Vannes), avec 82 voix contre 148 à l'élu, M. de Francheville, M. Le Ridant se fit élire de nouveau, le 28 octobre de la même année, député du Morbihan, au collège de département, en remplacement de M. de Margadel démissionnaire.

Il se rallia au gouvernement de Louis-Philippe, fut promu maréchal de camp le 13 décembre 1830, et, par suite de cette promotion, dut solliciter de ses électeurs le renouvellement de son mandat, qu'il obtint le 27 mars 1831. Mais il ne se représenta pas aux élections générales du 5 juillet suivant. Chevalier de la Légion d'honneur, le 18 mai 1820, il en était devenu officier le 30 octobre 1827. Il était également chevalier de Saint-Louis.

Date de mise à jour: octobre 2013

Retour haut de page