Marie, Césaire Du Teil

1773 - 1842

Informations générales
  • Né le 8 décembre 1773 à La côte-saint-andré (Isère - France)
  • Décédé le 18 décembre 1842 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 1er juin 1825 au 5 novembre 1827
Département
Moselle
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Moselle
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1825 à 1830, né à la Côte-Saint-André (Isère) le 8 décembre 1773, mort à Paris le 18 décembre 1842, il était le fils du général du Teil qui commanda longtemps l'Ecole d'Auxonne, où il eut Bonaparte sous ses ordres. M. Du Teil, en servant à son tour dans l'artillerie, suivit la tradition de sa famille.

Pendant la Révolution, il émigra et servit à l'armée de Condé. Tout dévoué au gouvernement de la Restauration, il reçut du roi (14 avril 1820) le titre de baron, et ayant quitté le service fut nommé administrateur des eaux et forêts.

Le 1er juin 1825, le 2e arrondissement de la Moselle (Thionville), par 70 voix (92 votants, 97 inscrits), nomma le baron Du Teil député en remplacement de M. de Wendel, décédé. Il alla grossir la majorité ministérielle. On lit dans la Biographie des députés de la Chambre septennale : « M. Du Teil jouit de l'estime générale, et nous avons de fortes raisons de croire que sa candidature dans la Moselle aura épargné à Leurs Excellences bien des fatigues, bien des circulaires, bien des destitutions. Pourquoi faut-il qu'avec tant de chances pour réussir par lui-même, M. Du Teil ait été marqué par le ministère dans cette coupe électorale de 1824 où l'opposition a pu réserver à peine quelques baliveaux? Ce n'est pas que nous craignions qu'il vienne nous faire des fagots à la tribune, mais enfin il professe une profonde admiration pour M. de Villèle, et il serait vraiment fâcheux qu'un tel homme ne fût sorti de ses forêts que pour venir hurler avec les loups. »

Réélu député le 17 novembre 1827, par 55 voix sur 82 votants et 90 inscrits, contre 26 à M. Poulmaire, le baron Du Teil soutint de ses votes, jusqu'en 1830, la monarchie légitime. Puis il rentra dans la vie privée.


Retour haut de page