Jacques, François, Hippolyte Durand

1768 - 1852

Informations générales
  • Né le 13 août 1768 à Perpignan (Hautes-Pyrénées - France)
  • Décédé le 27 décembre 1852 à Perpignan (Hautes-Pyrénées - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 31 juillet 1821
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Royalistes constitutionnels
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 10 octobre 1821 au 24 décembre 1823
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Royalistes constitutionnels
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Royalistes constitutionnels
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 31 mai 1831
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1816 à 1831, né à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 13 août 1768, mort à Perpignan le 27 décembre 1852, il s'occupait d'agriculture et d'économie rurale, et était correspondant du Conseil d'agriculture.

Il fut élu député, le 4 octobre 1816, par le collège de département des Pyrénées-Orientales, avec 95 voix (107 votants, 171 inscrits). Il siégea parmi les royalistes constitutionnels, parla sur l'importation des grains, et fut réélu, le 10 octobre 1821, par 250 voix (368 votants, 487 inscrits), et, le 25 février 1824, par 269 voix (327 votants, 446 inscrits). Il soutint le ministère Villèle, mais vota quelquefois avec la contre-opposition. Après avoir obtenu le renouvellement de son mandat, le 17 novembre 1827, par 207 voix (377 votants, 435 inscrits), il vota contre le ministère Polignac et fut des 221. Son dernier mandat législatif fut du 23 juin 1830, avec 254 voix sur 402 votants et 445 inscrits.

Rallié au gouvernement de Louis-Philippe, il échoua aux élections du 30 novembre 1831, et ne réunit alors, dans le 3e collège des Pyrénées-Orientales, à Prades, que 46 voix contre 52 à l'élu, M. Escanyé. Il se représenta encore, le 21 juin 1834, mais il n'obtint, à Perpignan (1er collège), que 31 voix contre 251 à M. François Arago, élu.


Retour haut de page