Joseph, Jean-Jacques de Lazerme

1787 - 1853

Informations générales
  • Né le 14 mars 1787 à Perpignan (Hautes-Pyrénées - France)
  • Décédé le 13 avril 1853 à Perpignan (Hautes-Pyrénées - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1827 à 1830, né à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 14 mars 1787, mort à Perpignan le 13 avril 1853, d'une ancienne famille du Roussillon dont le nom primitif était DE LAS HERMES, il était fils de Joseph de Lazerme, avocat au conseil souverain de Roussillon.

Capitaine de voltigeurs volontaires de la garde nationale d'élite en 1815, il ferma les portes de Perpignan aux Espagnols qui voulaient prendre possession de cette place au nom des Bourbons, y arbora lui-même le drapeau blanc et se prépara à soutenir un siège. Le gouvernement royal le fit conseiller général des Pyrénées-Orientales: il était alors le propriétaire le plus imposé du Roussillon.

Le 17 novembre 1827, il fut élu député du collège de département par 205 voix sur 377 votants et 435 inscrits. Sans aborder la tribune, M. de Lazerme se fit apprécier dans les commissions et dans les conseils de la droite ministérielle où il siégea. Charles X lui accorda le titre de comte et la croix de la Légion d'honneur, et le ministère Polignac le nomma (1er mars 1829) conseiller de préfecture à Perpignan.

Son attachement à la branche aînée lui valut, en juillet 1830, à Perpignan un charivari qui faillit lui coûter la vie. Il se retira alors de la vie politique, et ne conserva que le mandat de conseiller général que l'administration d'alors ne put lui faire perdre jusqu'en 1848; il s'en démit, à cette date, en faveur de son fils.


Retour haut de page