Pierre, Arsène Lelong

1795 - 1889

Informations générales
  • Né le 12 août 1795 à Château-du-loir (Sarthe - France)
  • Décédé le 29 décembre 1889 à Château-du-loir (Sarthe - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 28 octobre 1830 au 31 mai 1831
Département
Sarthe
Groupe
Gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Sarthe
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Sarthe
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1830 à 1831, et de 1837 à 1842, né à Château-du-Loir (Sarthe) le 12 août 1795, mort an même lieu le 29 décembre 1889, il était avocat dans sa ville natale, lorsqu'il fut élu, le 28 octobre 1830, député du collège de département de la Sarthe, en remplacement de M. Bouteiller de Châteaufort, démissionnaire, par 468 voix (929 votants, 1,324 inscrits).

Il se rallia nettement au gouvernement issu de la révolution de juillet; mais il ne tarda pas à lui devenir hostile, repoussant les tendances réactionnaires du nouveau régime. Combattu par l'administration, il échoua successivement: aux élections du 5 juillet 1831, dans le 3e collège de la Sarthe (La Flèche), avec 84 voix contre 136 à l'élu, M. Fournier, et dans le 4e collège du même département (Saint-Calais), avec 103 voix contre 190 à l'élu, M. La Goupillière de Dollon; le 11 juin 1834, dans ce dernier collège, avec 137 voix contre 148 à l'élu, M. Anatole de Montesquiou; le 3 janvier 1835, à une élection partielle, dans le 2e collège de la Sarthe (Le Mans), avec 73 voix contre 91 à l'élu, M. Garnier-pagès.

Il rentra au parlement le 4 novembre 1837, élu dans deux collèges de la Sarthe; le 3e (Le Mans), avec 122 voix (233 votants, 335 inscrits), et le 5e (La Flèche), avec 203 voix (325 votants), contre 122 à M. Franck-Carré. Il opta pour La Flèche, fut remplacé au Mans par M. Paillard-Ducléré et reprit sa place dans l'opposition libérale. Réélu à la Flèche, le 2 mars 1839, par 181 voix (358 votants), il continua de siéger au centre gauche, fit de l'opposition en 1837 et 1838 au ministère Molé-Montalivet, et vota pour les fortifications de Paris, pour les incompatibilités, pour l'adjonction des capacités, contre la dotation du duc de Nemours, contre le recensement.

Il ne se représenta pas après cette législature. Il devint par la suite maire et conseiller de Château-du-Loir, et mourut à 95 ans.

Date de mise à jour: octobre 2013


Retour haut de page