Claude, Elisabeth Nau de Champlouis

1786 - 1850

Informations générales
  • Né le 24 septembre 1786 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 24 février 1850 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 31 mai 1831
Département
Vosges
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1830 à 1831 et pair de France, né à Paris le 24 septembre 1786, mort à Paris le 24 février 1850, il fit ses études au lycée Napoléon, entra comme employé au secrétariat du ministère de l'Intérieur, puis fut chargé d'une mission à Florence où il resta jusqu'en 1809, comme chef de l'administration départementale et communale. Rentré en France à cette époque, il devint chef des bureaux du 3e arrondissement de la police générale (département de l'Empire au delà des Alpes).

La Restauration lui confia, en 1815, le poste de chef de division au secrétariat, et, en 1817, celui de secrétaire de la commission des subsistances qui venait d'être créé. Nommé maître des requêtes en 1821, attaché au comité de l'intérieur, il fut appelé, en 1829, par le ministère Martignac, aux fonctions de préfet des Vosges, mais donna sa démission peu de jours après la chute du ministère libéral.

Elu, le 23 juin 1830, député du grand collège des Vosges, par 201 voix (260 votants), il s'y montra fort hostile aux Ordonnances et signa la protestation du 28 juillet. Renommé préfet des Vosges par le nouveau gouvernement, il dut se représenter devant ses électeurs qui lui renouvelèrent son mandat, le 28 octobre suivant, par 238 voix (265 votants).

Il ne se représenta, pas en 1831, devint préfet du Bas-Rhin où il calma les troubles qui s'étaient produits, et reçut en récompense le titre de conseiller d'Etat, section de l'intérieur. Appelé en 1833 à la préfecture du Pas-de-Calais, il passa en 1840 à celle de la Côte-d'Or où le trouvèrent les événements de 1848; il avait été nommé pair de France, le 7 mars 1839.

Mis à la retraite, comme préfet, le 3 juin 1848, il mourut peu après.


Retour haut de page