Guillaume Queysen

1754 - 1817

Informations générales
  • Né le 31 mai 1754 à Zwolle (Pays-bas)
  • Décédé le 12 août 1817 à La haye (Pays-bas)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 11 février 1811 au 4 juin 1814
Département
Départements de l'Empire français aujourd'hui aux Pays-Bas

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Corps législatif de 1811 à 1814, né à Zwoll (Hollande) le 31 mai 1754, mort à Zorgoliet (Hollande) le 11 août 1817, fit ses études à Deventer et à Leyde, et exerça d'abord la profession d'avocat. Membre du conseil municipal de Zwoll, il donna sa démission en 1787, pour se retirer à la campagne. Il accepta pourtant, en 1795, d'être membre des Etats de la province (Over-Yssel), puis des Etats-Généraux ; il fit aussi partie de la première convention nationale de la République batave, prit part à la rédaction d'un projet de constitution, et, dans la seconde convention nationale, à laquelle il fut réélu, siégea dans le comité des affaires étrangères. Mais le parti avancé, qui le tenait en suspicion, le suspendit de ses fonctions et obtint qu'il fût détenu à Hoorn (février 1798). Il y demeura jusqu'en juin, vécut quelque temps dans la retraite, devint membre du directoire exécutif de la république, puis conseiller d'Etat, et fut appelé par le roi Louis Bonaparte aux fonctions de directeur général des postes. En 1809, Guillaume Queysen fut nommé préfet du département de l'Ost-Frise. Après la réunion de la Hollande à la France, le Sénat conservateur le désigna (11 février 1811) pour représenter le département des Bouches-de-l'Yssel au Corps législatif impérial, où il siégea jusqu'aux traités de 1814. Il termina sa carrière comme conseiller d'Etat du nouveau royaume des Pays-Bas, chevalier de l'ordre du Lion-Belgique et commandeur de l'ordre de l'Union.


Retour haut de page