Pierre, Alexandre, Edouard Fleury de Chaboulon

1779 - 1835

Informations générales
  • Né le 1er avril 1779 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 28 septembre 1835 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 28 septembre 1835
Département
Meurthe
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1835, né à Paris le 1er avril 1779, mort à Paris le 28 septembre 1835, il débuta comme employé aux finances, et passa ensuite auditeur au conseil d'Etat sous le premier Empire.

Devenu sous-préfet de Château-Salins, puis sous-préfet de Reims, il occupait ce dernier poste pendant la campagne de France en 1814. Il eut une grande part à la résistance énergique opposée par la Champagne à l'invasion étrangère. Napoléon a dit de lui qu'« il était plein de feu et de mérite ».

Au retour de l'Empereur de l'île d'Elbe, il le rejoignit à Lyon, et devint son secrétaire particulier. Il remplit, vers la même époque, une mission à Bâle, dans le dessein d'ouvrir des relations avec l'Autriche.

La seconde Restauration obligea Fleury de Chaboulon à quitter la France ; après quelques années passées à l'étranger, il devint directeur d'une des premières compagnies d'assurances qui aient été fondées dans notre pays, et fut nommé, après la révolution de juillet, membre du conseil d'Etat.

Le 21 juin 1834, il fut élu député par le 4e collège de la Meurthe (Château-Salins), avec 141 voix sur 216 votants et 244 inscrits, contre 39 voix à M. Beaupré. Il fit partie de la majorité ministérielle, appuya, dans la discussion du budget, un projet de prorogation de la loterie, et mourut en 1835, pendant la session. Il eut pour successeur M. Bourdon de Vatry.

On a de Fleury de Chaboulon un intéressant ouvrage intitulé : Mémoires pour servir à l'histoire de la vie privée, du retour et du règne de Napoléon en 1815. Officier de la Légion d'honneur (1815).

Retour haut de page