Marie, Stanislas, Hector Bresson

1794 - 1843

Informations générales
  • Né le 14 février 1794 à Darney (Vosges - France)
  • Décédé le 13 mai 1843 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Vosges
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 8 août 1836
Département
Vosges
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 9 août 1836 au 3 octobre 1837
Département
Vosges
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 21 octobre 1838
Département
Vosges
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 22 octobre 1838 au 2 février 1839
Département
Vosges
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Vosges
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 13 mai 1843
Département
Vosges
Groupe
Majorité gouvernementale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1831 à 1843, né à Darney (Vosges), le 15 février 1794 « fils de Pierre Joseph Stanislas Bresson ci-devant procureur syndic au district de Darney et de Marie Charlotte Mangin son épouse », mort à Paris, le 13 mai 1843, il remplit sous Louis-Philippe divers emplois administratifs.

Tout dévoué au gouvernement de juillet, il fut pour la première fois élu député du 4e collège électoral des Vosges (Remiremont), le 5 juillet 1831. Il vota avec la majorité, notamment pour la condamnation du journal la Tribune (1833), et obtint sa réélection dans le même collège, le 21 juin 1834, avec 97 voix sur 106 votants et 150 inscrits; il vota les lois de septembre, de dotation et de disjonction. Nommé vers cette époque intendant civil en Afrique, M. Bresson dut reparaître devant ses électeurs, qui, le 9 août 1836, le renvoyèrent à la Chambre.

Il fut encore réélu, le 4 novembre 1837, par 82 voix (118 votants, 151 inscrits), et se montra, en toute occasion, l'ami fidèle du gouvernement, qui le fit directeur des eaux et forêts. Il reçut de sa circonscription, comme député, une nouvelle investiture, le 22 octobre 1838 ; enfin les élections du 2 mars 1839 lui donnèrent encore 105 voix sur 139 votants.

Dans le cours de cette nouvelle législature, M. Bresson fut promu directeur général des forêts; confirmé à nouveau dans son mandat de député, le 11 avril 1840, et réélu pour la dernière fois lors du renouvellement du 9 juillet 1842, il mourut peu de mois après l'ouverture de cette dernière législature. M. Bresson avait régulièrement voté avec la majorité conservatrice.

Une biographie parlementaire de 1839 rappelle que « le député de Remiremont est un membre de cette famille Bresson si richement comblée des faveurs du pouvoir. » Fait chevalier de la Légion d'honneur le 12 mars 1837, il en était devenu officier le 29 avril 1841.

Date de mise à jour: juillet 2013

Retour haut de page