Jean-Jacques Meynard

1784 - 1848

Informations générales
  • Né le 15 décembre 1784 à Orange (Vaucluse - France)
  • Décédé le 12 mai 1848 à Orange (Vaucluse - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Vaucluse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Vaucluse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Vaucluse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Vaucluse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Vaucluse
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Vaucluse
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1831 à 1848, né à Orange (Vaucluse) le 15 décembre 1784, mort à Orange le 12 mai 1848, il était négociant à Avignon, conseiller municipal de la ville et conseiller d'arrondissement, lorsqu'il fut élu député du 2e collège de Vaucluse (Orange), le 5 juillet 1831, par 75 voix (149 votants, 189 inscrits), contre 72 voix à M. Auguste de Gasparin.

Successivement réélu :
- le 21 juin 1834, par 95 voix (169 votants, 216 inscrits), contre 67 voix à M. de Gasparin
- le 4 novembre 1837, par 182 voix (234 votants, 286 inscrits), contre 48 à M. de Siber ;
- le 2 mars 1839, par 161 voix (167 votants, 272 inscrits) ;
- le 9 juillet 1842, par 184 voix (194 votants, 292 inscrits) ;
- le 1er août 1846, par 204 voix (262 votants, 333 inscrits), contre 49 voix à M. Vincenty.

M. Meynard siégea dans la majorité ministérielle et appuya la plupart des mesures proposées par le gouvernement.

Lors de la discussion relative à l'article 23 de la Charte, il proposa de faire rentrer les archevêques et les évêques dans la catégorie des personnes parmi lesquelles le roi pouvait choisir les membres de la Chambre des pairs. Il s'opposa à l'acte de bannissement de Charles X, mais appuya la loi de disjonction, soutint le ministère Molé, approuva l'adresse de 1839, vota pour la dotation du duc de Nemours, pour les fortifications de Paris, pour le recensement, contre les incompatibilités, contre l'adjonction des capacités, et pour l'indemnité Pritchard. Il soutint le ministère Guizot jusqu'à la révolution de février qui mit fin à sa carrière politique.

Il a siégé au Conseil général du Vaucluse de 1834 à sa mort. Chevalier de la Légion d'honneur en 1835, officier en 1838, il en était devenu commandeur le 9 juillet 1843.

Date de mise à jour : janvier 2014


Retour haut de page