Joseph Bernard

1792 - 1864

Informations générales
  • Né le 15 août 1792 à Brest (Finistère - France)
  • Décédé le 10 août 1864 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Var
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Frère du député Bernard de Rennes, député de 1831 à 1834, né à Brest (Finistère), le 15 août 1792, mort à Paris, le 10 août 1864, il fit à Rennes ses études de droit, s'inscrivit au barreau de cette ville, puis s'occupa d'anatomie.

En 1828, il fit paraître un petit livre populaire inspiré par les idées libérales et intitulé : Le Bon sens d'un homme de rien. Membre de la Société « Aide-toi, le Ciel t'aidera », il prit une assez grande part à ses travaux et surtout aux publications entreprises sous son patronage.

Le gouvernement de Juillet compta d'abord M. J. Bernard parmi ses partisans et parmi ses fonctionnaires : il administra successivement les préfectures des Basses-Alpes et du Var; puis ayant été révoqué en juin 1831 par le ministère Casimir Périer, dont il avait refusé de suivre les instructions, il sollicita des électeurs du 1er collège du Var (Toulon) le mandat législatif, et l'obtint, contre l'amiral de Rigny, avec 135 voix sur 254 votants, le 5 juillet 1831. Il siégea dans l'opposition et vota généralement avec la gauche.

Après la session il ne se représenta point, quitta la vie politique, et accepta de M. de Salvandy, ministre de l'instruction publique, le poste de conservateur de la bibliothèque Sainte-Geneviève. Il passa plus tard (1854) à la Bibliothèque impériale en la même qualité.


Retour haut de page