Charles Legentil

1788 - 1855

Informations générales
  • Né le 9 mars 1788 à Rouen (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 1er octobre 1855 à Saint-ouen (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Seine
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Seine
Groupe
Opposition libérale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1837 à 1842, et pair de France, né à Rouen (Seine-inférieure) le 9 mars 1788, mort au château de Saint-Ouen (Seine-inférieure) le 1er octobre 1855, « fils de M. François Legentil négociant, demeurant rue de l'Epicerie, et de dame Madeleine-Geneviève-Adéla de Prédicant, » il était négociant en nouveautés à Paris.

Son importante situation commerciale l'appela de bonne heure à faire partie de diverses commissions spéciales instituées par le gouvernement ; en 1833, il fut membre du conseil général du commerce. Auteur d'un intéressant rapport sur la question des laines, qui fut imprimé aux frais de l'Etat c'est principalement à son initiative que l'on doit l'établissement de la condition des soies et des laines de Paris, la publication de la Statistique de l'industrie parisienne et la création d'un cours de teinture et d'impression au Conservatoire des Arts et métiers.

Le 4 novembre 1837, il fut élu, avec l'appui du gouvernement de Louis-Philippe, député du 3e arrondissement de Paris, par 711 voix (1,297 votants, 1,521 inscrits), contre 569 à M. Nicod, libéral. M. Legentil siégea dans la majorité conservatrice, puis se rapprocha de l'opposition pour entrer dans la coalition contre le ministère Molé; après avoir obtenu sa réélection, le 2 mars 1839, par 756 voix (1,396 votants), contre 648 à M. Decan, il vota, conformément aux vœux du pouvoir, pour la dotation du duc de Nemours, pour le projet de loi des fortifications de Paris, contre l'incompatibilité des fonctions publiques avec le mandat de député, contre l'adjonction des capacités. Il présenta un remarquable rapport sur le projet de loi relatif aux sociétés en commandite.

Non réélu en 1842, M. Legentil fut nommé pair de France le 21 juillet 1846. Il soutint, à la Chambre haute, la monarchie de Louis-Philippe jusqu'à la révolution de février 1848, qui le rendit à la vie privée. Membre du jury central aux Expositions industrielles de 1827, 1934, 1839, 1844, 1849, il présida, en 1855, la 22e classe du jury de l'Exposition Universelle. Président de la chambre de commerce, régent de la Banque de France, commandeur de la Légion d'honneur (17 octobre 1851).



Retour haut de page