Pierre Rielle de Schauenbourg

1793 - 1878

Informations générales
  • Né le 18 mars 1793 à Sarrelouis (Allemagne)
  • Décédé le 28 juin 1878 à Hochfelden (Bas-Rhin - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Bas-Rhin
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Bas-Rhin
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Bas-Rhin
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 3 juillet 1846
Département
Bas-Rhin

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1846 et pair de France, né à Sarrelouis (Prusse) le 18 mars 1793, mort à Hochfelden (Bas-Rhin) le 28 juin 1878, « fils de citoyen Balthazar Schauenbourg, lieutenant général, chef d'état-major des armées de la République, domicilié à Sarrelouis, et de la citoyenne Sophie Ichtersheim », il entra au service à la fin de l'empire, fit la campagne de France et celle de Belgique, fut mis en disponibilité à la Restauration, s'occupa d'études scientifiques, et devint membre de la Société des sciences de Strasbourg.

L'avènement de Louis-Philippe le rendit à l'activité, comme capitaine d'état-major, et attaché au dépôt de la guerre. Conseiller général du Bas-Rhin, il fut successivement élu député du 3e collège du département (Haguenau), le 21 juin 1834, par 254 voix (420 votants, 522 inscrits), contre 163 à M. Coulmann ; le 4 novembre 1837, par 307 voix (338 votants, 538 inscrits) ; le 2 mars 1839, par 304 voix (467 votants), et le 9 juillet 1842, par 212 voix (366 votants, 398 inscrits), contre 154 à M. Martin de Strasbourg.

Quoi que candidat ministériel, M. de Schauenbourg montra une certaine indépendance. Il ne prit pas part au vote de l'Adresse de 1839, et fut avec M. Jobard l'un des auteurs de la proposition sur le costume des députés. Il vota ensuite pour le recensement, contre la dotation du duc de Nemours, contre les fortifications de Paris, contre les incompatibilités, contre l'adjonction des capacités, pour l'indemnité Pritchard et contre la proposition Rémusat.

Il fut nommé pair de France le 4 juillet 1846, et officier de la Légion d'honneur le 5 mai 1847. La révolution de février le rendit à la vie privée ; il fut mis à la retraite, comme chef d'escadron d'état-major, le 7 décembre 1848.


Retour haut de page