Charles, Gabriel, César Gudin

1798 - 1874

Informations générales
  • Né le 30 avril 1798 à Bitche (Moselle - France)
  • Décédé le 9 janvier 1874 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 21 août 1847 au 24 février 1848
Département
Moselle
Groupe
Majorité ministérielle

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 26 décembre 1865 au 4 septembre 1870

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1847 à 1848, sénateur du second Empire, né à Bitche (Moselle) le 30 avril 1798, mort à Paris le 9 janvier 1874, fils du lieutenant-général comte Gudin qui commanda la division française à Cadix de 1824 à 1828, il entra lui-même dans la carrière militaire en 1812, à l'âge de quatorze ans, comme premier page dans la maison de l'empereur.

Nommé sous-lieutenant des gardes du corps de Louis XVIII le 16 juin 1814, il redevint premier page de Napoléon le 2 mai 1815. Après les Cent-Jours, il fut lieutenant au 3e régiment de hussards (1817), puis capitaine aux hussards de Chartres le 26 février 1823. En cette qualité, il suivit son père comme officier d'ordonnance pendant la guerre d'Espagne. Promu chef d'escadron le 11 septembre 1830, il prit part à l'expédition de Belgique (1831), fut fait lieutenant colonel du 7e régiment de chasseurs le 27 mars 1834, et colonel du 2e régiment de lanciers en 1839.

Maréchal-de-camp le 28 décembre 1846, il se présenta l'année suivante, le 21 août 1847, à l'élection partielle motivée dans le 6e collège de la Moselle (Sarreguemines), par le décès du général Schneider : il fut élu député par 212 voix (351 votants, 396 inscrits). Il vota pour le ministère jusqu'à la révolution de février 1848.

Après avoir passé quelque temps en Afrique, le général Gudin fut appelé, le 2 juin 1849, au commandement de la 2e subdivision de la 11e division militaire. Général de division le 3 janvier 1852, il commanda la 2e division militaire à Rouen, et, de 1851 à 1862, fut neuf fois inspecteur général de la cavalerie. En 1859, il fut mis à la tête de la 2e division de cavalerie de l'armée de Paris : c'est dans cette position que vint l'atteindre la limite d'âge ; il passa alors dans le cadre de réserve (1er mai 1863).

Dévoué au gouvernement de Napoléon III, il fut nommé sénateur par un décret impérial du 26 décembre 1865. Le 4 septembre 1870 mit fin à sa carrière parlementaire. Mais le général Gudin reprit du service pendant la guerre franco-allemande, d'abord comme commandant de la division de Rouen, puis de la 10e division à Montpellier, où il resta en fonctions jusqu'au 15 avril 1871. Le général Gudin a attaché son nom à la réforme du harnachement de la cavalerie et à un modèle de selle officiellement adopté en 1861. Chevalier de la Légion d'honneur le 21 mars 1831, officier le 28 avril de la même année, commandeur le 10 août 1858, grand-officier le 15 août 1860.

Retour haut de page