Augustin, Louis, Constant Guilbert-Estevez

1795 - 1866

Informations générales
  • Né le 22 octobre 1795 à La bassée (Nord - France)
  • Décédé le 14 janvier 1866 à Orchies (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 17 avril 1847 au 24 février 1848
Département
Nord
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1847 à 1848, né à la Bassée (Nord) le 22 octobre 1795, mort à Orchies (Nord) le 14 janvier 1866, avocat, il épousa, le 29 novembre 1820, Mlle Estevez, d'Orchies, où il se fixa.

Adversaire de la Restauration, il fut nommé, après la révolution de 1830, le 9 août, commandant de la garde nationale d'Orchies, et maintenu dans ces fonctions, le 15 octobre suivant, par les suffrages de ses concitoyens.

Successivement juge de paix du canton d'Orchies (15 novembre 1830), chevalier de la Légion d'honneur (1833), chevalier de l'ordre de Léopold et conseiller de préfecture du Nord (3 août 1844), il fut élu (17 avril 1847) député par le 5e collège électoral du Nord (Marchiennes) avec 180 voix sur 181 votants et 232 inscrits, et soutint le gouvernement de Louis-Philippe.

À la révolution de février, il donna sa démission des fonctions publiques qu'il exerçait.

Candidat conservateur au conseil général il fut élu, au mois de septembre 1848, et renommé maire d'Orchies le 21 juin 1852.

C'est à lui que cette ville doit l'éclairage au gaz. Membre de l'administration des hospices, de 1837 à 1864, il s'efforçait d'obtenir un chemin de fer direct entre Lille et Valenciennes, quand il succomba.

Retour haut de page