Aimé, Jean, Louis, Nicolas, René Le Déan

1776 - 1841

Informations générales
  • Né le 27 juin 1776 à Quimper (Finistère - France)
  • Décédé le 6 juin 1841 à Vichy (Allier - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Morbihan
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Morbihan
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 6 juin 1841
Département
Morbihan
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1842, né à Quimper (Finistère) le 27 juin 1776, mort à Vichy (Allier) le 6 juin 1841, « enfant légitime de noble homme Jean François Le Déan conseiller du Roi et son receveur des fouages à Quimper et de Dame Marie Michèle Huchet de Kerourein son épouse » et neveu de François Jérôme Le Déan qui avait été député aux Etats généraux, il entra en 1794 à l'Ecole polytechnique.


Entré à l'Ecole du Génie maritime en 1796, il fut nommé élève admis en mars 1799 et sous ingénieur de 2ème classe en octobre de la même année. Passé de Brest à Toulon en 1801, puis à Lorient en 1803.


Il fut conseiller municipal de Lorient, ainsi que conseiller général du Morbihan, de 1834 à 1841.

Successivement élu député du 3e collège de ce département (Lorient): le 21 juin 1834, par 103 voix (169 votants, 188 inscrits), contre 47 à M. Villemain; le 4 novembre 1837, par 111 voix (201 votants, 234 inscrits); le 2 mars 1839, par 109 voix (198 votants), il fit constamment partie de la majorité ministérielle, et vota pour le ministère du 15 avril 1837, pour la loi d'apanage, contre la coalition.

Admis à la retraite comme ingénieur des constructions navales de 1re classe, le 26 octobre 1837, il mourut en juin 1841, et fut remplacé, le 24 juillet suivant, par M. Laurent.

On a de lui quelques publications techniques :
- Lettres sur la rareté toujours croissante des bois de construction ;
- Description des nouvelles études propres à plier les bois ;
- Notes sur les feuilles de cuivre employées au doublage des vaisseaux; etc.

Fait chevalier de la Légion d'honneur le 18 août 1814, il a été promu au grade d'officier le 10 mai 1835.

Date de mise à jour : janvier 2014




Retour haut de page