Charles Lafont de Savines

1742 - 1814

Informations générales
  • Né le 17 février 1742 à Embrun (Hautes-Alpes - France)
  • Décédé le 1er septembre 1814 à Embrun (Hautes-Alpes - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 1er juillet 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Villeneuve-de-Berg (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Embrun (Hautes-Alpes) le 17 février 1742, mort à Embrun le 1er septembre 1814, il entra dans les ordres, et fut nommé en 1778 évêque de Viviers.

Il adopta les principes de la Révolution, et, ayant été élu, en 1789, député du clergé aux Etats-Généraux par la sénéchaussée de Villeneuve-de-Berg, il fut un des quatre évêques français qui prêtèrent le serment à la Constitution civile. Au commencement de 1791, Lafont de Savines se démit de son évêché, mais il l'accepta de nouveau des électeurs de l'Ardèche, et exerça jusqu'au 1er décembre 1793 les fonctions d'évêque constitutionnel de ce département. Devenu suspect à cette époque, il fut emprisonné et ne recouvra la liberté qu'après le 9 thermidor. Il voulut alors reprendre l'administration de son diocèse, mais il fut obligé de se retirer.

En 1802, l'autorité ecclésiastique obtint son internement à Charenton, tandis que l'archevêque de Vienne faisait administrer par un conseil le diocèse de Viviers. Lafont de Savines ayant publiquement rétracté ses opinions et actes précédents, put enfin se retirer à Savines, dans le château de sa famille, puis à Embrun, dans l'hôtel où il était né, et où il mourut.

Date de mise à jour: décembre 2017

Retour haut de page