Jacques, Edouard Burignot de Varenne

1795 - 1873

Informations générales
  • Né le 21 septembre 1795 à Chalon-sur-saône (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 14 septembre 1873 à Crénelin (Saône-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 13 février 1843 au 6 juillet 1846
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Majorité gouvernementale

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 4 mars 1853 au 4 septembre 1870

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Second fils du Constituant Jacques Philibert Burignot de Varenne et de demoiselle Marguerite-Claudia Bourbon, député de 1843 à 1846, sénateur du second Empire, né à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le 21 septembre 1795, mort au château de Crenelin (Saône-et-Loire), le 14 septembre 1873, il dut son titre de baron aux fonctions diplomatiques dont il fut investi.

Ministre plénipotentiaire de France dans le Mecklembourg lors du mariage de la princesse Hélène avec le duc d'Orléans (1837), il passa ensuite en Portugal, où il resta ambassadeur jusqu'en 1848.

Vers la même époque, il devint député de Saône-et-Loire. Après une première tentative infructueuse aux élections générales du 9 juillet 1842, où il obtint 193 voix contre le général de Thiard élu par 206 suffrages, M. Burignot de Varennes l'emporta, dans le 3e collège de Saône-et-Loire (Chalon-sur-Saône), à l'élection partielle du 13 février 1843. L'option de M. de Thiard pour un autre collège avait rendu cette circonscription vacante. M. Burignot de Varennes fut élu par 213 voix sur 374 votants et 483 inscrits, contre 157 voix à M. Jules Bastide, candidat de l'opposition. Il fit partie de la majorité gouvernementale.

En 1852, il remplaça M. de Persigny comme ambassadeur à Berlin, d'où il revint pour entrer au Sénat (4 mars 1853). Il y siégea, jusqu'à la fin du règne, parmi les serviteurs dévoués du régime impérial.

Chevalier de la Légion d'honneur en 1828, officier en 1835, il a été fait commandeur le 20 octobre 1841.

Date de mise à jour: août 2014


Retour haut de page