Dominique Gabriel Edouard, baron de Bastard de Saint-Denis

1797 - 1868

Informations générales
  • Né le 28 mars 1797 à Lectoure (Gers - France)
  • Décédé le 3 octobre 1868 à Château de Saint Denis sur Garonne (Lot-et-Garonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Gironde
Groupe
Majorité conservatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

De la même famille à que les Bastard d'Estang, député de 1846 à 1848, né à Lectoure (Gers), le 28 mars 1797, mort au château de Saint-Denis-sur-Garonne (Lot-et-Garonne), le 3 octobre 1868, il était le petit-fils de François Dominique, baron de Bastard de Saint-Denis, grand-maître des Eaux et Forêts de Guyenne, Béarn et Navarre, et petit-neveu de François de Bastard de la Fitte, premier président du parlement de Toulouse.

Il entra dans la magistrature ; nommé, après 1830, conseiller à la Cour royale de Bordeaux, et, tout dévoué au gouvernement de Louis-Philippe, il fut, aux élections générales du 1er août 1846, le candidat agréable au ministère de l'Intérieur, M. Duchâtel, dans le 3e collège de la Gironde à Bordeaux : 195 voix sur 346 votants et 404 inscrits, contre 148 obtenues par M. Desmirail, l'envoyèrent à la Chambre des députés, où il siégea dans la majorité conservatrice. Il vota avec elle :
- pour la validation des élections contestées par l'opposition ;
- pour l'élection de Sauzet comme président de la Chambre contre Odilon Barrot, candidat de la gauche ;
- contre les propositions de réforme électorale,
- et pour le ministère Guizot.
Après la révolution de Février, il quitta la politique ; il fut admis à la retraite, comme conseiller à la Cour de Bordeaux, le 16 février 1856.


Retour haut de page