François, Anne, René, Marie Le Maignen

1752 - 1836

Informations générales
  • Né le 30 juillet 1752 à Avranches (Manche - France)
  • Décédé le 9 avril 1836 à Avranches (Manche - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 17 octobre 1795 au 26 décembre 1799
Département
Manche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Conseil des Cinq-cents, né à Avranches (Manche) le 30 juillet 1752, mort à Avranches le 9 avril 1836, « fils de René-marie Le Maignen et de dame Louise-alexandrine Mury », occupa les fonctions de régisseur ou procureur du comté de Mortain le 24 mars 1778, puis des domaines de Carentan et de Saint-Lô le 22 décembre suivant, et devint, en septembre 1787, syndic de la noblesse au bureau intermédiaire de Carentau. Partisan de la Révolution, il fut nommé maire de Carentan en janvier 1790, administrateur du département de la Manche en juillet de la même année, et procureur-syndic de Carentan au mois de février 1791. Arrêté comme noble en septembre 1793, il passa devant le tribunal révolutionnaire, fut incarcéré à Sainte-Pélagie, et ne recouvra sa liberté qu'après la chute de Robespierre. Nommé, en 1795, receveur du district de Carentan, il fut élu député de la Manche au Conseil des Cinq-cents, le 25 vendémiaire an IV, par 256 VOIX (455 votants) ; il n'y prit la parole que pour faire suspendre l'aliénation des biens nationaux employés au service militaire. Rallié au 18 brumaire, il fut nommé sous-préfet de Valognes le 21 germinal an VIII, et conserva ces fonctions jusqu'au 23 novembre 1815. Le 28 septembre de cette dernière année, il avait été nommé chevalier de la Légion d'honneur.


Retour haut de page