François Bignon

1789 - 1863

Informations générales
  • Né le 18 janvier 1789 à Orléans (Loiret - France)
  • Décédé le 25 juillet 1863 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Loire-Inférieure
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1848, né à Orléans (Loiret), le 18 janvier 1789, mort à Paris, le 25 juillet 1863, il était négociant à Nantes et fut nommé, en 1822, juge suppléant au tribunal de commerce de Nantes, tribunal qu'il présida en 1831.

Nommé au conseil municipal de Nantes le 16 septembre 1831, il devint membre du conseil général de la Loire Inférieure le 25 septembre 1834, conseil qu'il fut amené à présider à deux reprises.

Il fut pour la première fois, le 21 juin 1834, élu député du 2e collège électoral de la Loire-Inférieure (Nantes), avec 238 voix sur 405 votants et 547 inscrits, contre 133 à M. Chaillou, député sortant ; son mandat lui fut renouvelé par les mêmes électeurs, jusqu'à la fin du règne de Louis-Philippe : les 4 novembre 1837, 9 juillet 1842 et 1er août 1846.

Il vota presque toujours avec la majorité conservatrice, sauf dans les questions de finances, où sa connaissance des affaires lui permettait de prendre une attitude plus indépendante. Il fut plusieurs fois rapporteur du budget.

« Hors de la finance , écrivaient les auteurs de la Biographie des députés (1846), M. Bignon ne sait qu'approuver. Ses votes pour Pritchard et contre la proposition sur les députés fonctionnaires disent assez tout son amour pour la politique ministérielle. M. Bignon vient d'être nommé maître des comptes. »

Fait chevalier de la Légion d'honneur le 30 avril 1836, il fut élevé au grade d'officier le 9 juin 1842 et de commandeur le 29 avril 1846.

Date de mise à jour: octobre 2013


Retour haut de page