Georges, Marie de Burosse

1778 -

Informations générales
  • Né le 14 novembre 1778 à Lagraulet (Gers - France)
  • Décédé à une date inconnue

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 22 novembre 1824 au 5 novembre 1827
Département
Gers
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Gers
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 3 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Gers

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1824 à 1831, né à Lagraulet (Gers), le 14 novembre 1778 « fils légitime de haut et puissant seigneur Jean Antoine de Burosse, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, seigneur haut justicier de Dému, Dauque, Lagraulet, Baron dudit lieu et de haute et puissante dame Anne Françoise d'Audéard de Burosse baronne de Lagraulet son épouse », mort à une date inconnue, il était propriétaire à Dému (Gers), maire de cette commune et conseiller général, lorsqu'il fut élu, pour la première fois, député, par la 2e circonscription de son département (Condom), le 22 novembre 1824. Il siégea au côté droit.

« Le seul acte de la carrière politique de M. de Burosse qui soit venu à notre connaissance, dit une biographie, est ce que rapporte le procès-verbal de la Chambre des députés du 18 mai 1825, dans lequel on lit : « M. le président accorde la parole à M. de Burosse. M. de Burosse prend la parole sur les sels. » L'élection de M. de Burosse avait été vivement contestée; elle eut pour défenseur à la Chambre son collègue, M. de Galard-Terraube, qui excita, à ce sujet, l'hilarité de toute la Chambre, par l'imprudence et l'inopportunité de ses déclarations. M. de Burosse fut cependant proclamé élu.

Il obtint, le 17 novembre 1827, le renouvellement de son mandat, et vota d'abord pour le ministère Villèle; mais il rompit avec lui vers la fin de la session de 1827, et se réunit à l'opposition d'extrême droite. M. de Burosse proposa quelques amendements à la loi Peyronnet.

Nommé, le 8 février 1829, sous-préfet de Saint-Sever, il ne conserva ces fonctions que jusqu'à la révolution de 1830. Il devait être réélu une dernière fois par le collège de département du Gers, le 3 juillet 1830.

Chevalier de la Légion d'honneur, du 28 octobre 1828.

Date de mise à jour: septembre 2015

Retour haut de page