Antoine, Joseph, Xavier Conte

1773 - 1850

Informations générales
  • Né le 17 janvier 1773 à Colmar (Haut-Rhin - France)
  • Décédé le 19 juin 1850 à Strasbourg (Bas-Rhin - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Loire
Groupe
Majorité conservatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1837 à 1839, né à Colmar Haut-Rhin), le 17 janvier 1773, mort à Strasbourg (Bas-Rhin), le 19 juin 1850, il fit ses études au collège de Colmar.

Entré au service en 1793, comme volontaire, il fut réformé, l'année suivante, pour faiblesse de constitution, et débuta en 1800 dans la carrière administrative, en qualité de fondé de pouvoirs du receveur général du département du Haut-Rhin. Toutefois ce ne fut qu'en 1809 qu'il passa dans l'administration proprement dite : le comte Beugnot, chargé de l'organisation du grand duché de Berg, se l'était attaché comme chef de division. Nommé bientôt contrôleur du trésor, puis directeur-général du trésor du grand duché de Berg (1811), il vit sa carrière momentanément interrompue par la chute de l'Empire. Mais le comte Beugnot étant devenu directeur général de l'administration des postes, Conte fut appelé dans ce service aux fonctions de chef de division (1815), et passa de là au ministère des finances (1824) avec le même titre.

Le gouvernement de Juillet remit entre ses mains la direction générale des postes. Conte s'occupa sans retard de débrouiller et de codifier les instructions réglementaires de son administration, d'accélérer la vitesse de la transmission des dépêches, de réorganiser le service des malle-postes, et d'imprimer plus de promptitude à la distribution des lettres. Il eut à négocier de nombreux traités avec les offices ou administrations des postes étrangères, par exemple la convention postale du 31 mars 1836 entre la France et la Grande-Bretagne, qui eut pour effet de faciliter singulièrement les relations de commerce entre les deux pays. Il présida à la publication du Dictionnaire des postes (1837), de la Division territoriale de la France, ou Classification de toutes les communes du royaume par départements, arrondissements et cantons, etc.

Il avait en outre le titre de conseiller d'Etat, lorsque le 3e collège électoral de la Loire (Feurs) le nomma député, le 4 novembre 1837, par 143 voix sur 217 votants, 305 inscrits, contre 73 à M. Durosier. Il siégea. dans la majorité conservatrice et soutint le ministère Molé.

Il ne fut pas réélu en 1839.

Tous les partis s'accordèrent généralement à rendre justice aux mérites professionnels du directeur des postes ; toutefois la presse lui reprocha l'avidité qu'il aurait mise à accaparer de gros traitements, tant pour lui que pour sa famille, et l'avancement qu'il aurait donné à ses trois fils, au mépris des droits et des services d'employés plus anciens. L'exactitude de ces imputations ne fut, d'ailleurs, nullement prouvée.

Chevalier de la Légion d'honneur en 1819, Conte devint officier en 1833 et commandeur en 1836.


Retour haut de page