Etienne Crignon-Bonvallet

1763 - 1832

Informations générales
  • Né le 28 août 1763 à Montrichard (Loir-et-Cher - France)
  • Décédé le 10 avril 1832 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 21 avril 1828 au 16 mai 1830
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 12 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 10 avril 1832
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1828 à 1832, né à Montrichard (Loir-et-Cher), le 28 août 1763 « fils du sieur Etienne Crignon Bonvallet, greffier en chef du baillage et siège royal de Montrichard et de Marie Anne Bouchereau, sa légitime épouse », mort à Paris, le 10 avril 1832, « propriétaire à Marolles », il n'avait pas d'autres antécédents politiques qu'un insuccès dans le 1er arrondissement électoral de Loir-et-Cher (Blois), le 25 février 1824, lorsqu'il devint député de Vendôme (2e arrondissement du même département), le 21 avril 1828.

Avec 110 voix sur 184 votants et 238 inscrits, contre 71 à M. de Brunyer, maire de Pézou, il remplaçait M. Pelet de la Lozère, qui avait opté pour le collège de Blois. Crignon-Bonvallet s'assit au centre gauche, et vota avec les royalistes constitutionnels.

« C'est à ses vertus privées, dit une biographie libérale, c'est à son amour pour nos institutions qu'il doit sa nomination. M. Crignon de Beauvallet est aussi indépendant par sa fortune que par son caractère ; il n'est pas orateur, mais il a le jugement sain et de la solidité dans les principes. »

Il fut des 221, obtint sa réélection le 12 juillet 1830, par 134 voix (229 votants, 247 inscrits), contre M. Josse de Beauvoir, 89 voix, applaudit à la révolution de Juillet, et prêta serment à Louis-Philippe.

Réélu encore le 5 juillet 1831, par le 3e collège, celui de Vendôme, avec 245 voix (326 votants, 419 inscrits), contre M. Gérard, 59 voix, il vota avec la majorité gouvernementale, et mourut pendant la session, en 1832, victime du choléra.

Chevalier de la Légion d'honneur du 25 mai 1831.

Date de mise à jour : juin 2013

Retour haut de page