Pierre de Gères de Camarsac

1779 - 1847

Informations générales
  • Né le 28 octobre 1779 à Camarsac (Gironde - France)
  • Décédé le 17 août 1847 à Fonbadet (Gironde - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Gironde
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1824 à 1827, né à Camarsac (Gironde) le 28 octobre 1779, mort à Fonbadet (Gironde) le 17 août 1847, il remplit sous la Restauration les fonctions de sous-préfet de Lesparre et celles de juge de paix à Pauillac (Gironde).

Tout dévoué au gouvernement royal, il fut élu, le 25 février 1824, avec l'appui du ministère, député du 3e arrondissement de la Gironde (Blaye), par 104 voix (178 votants, 213 inscrits), contre 72 à M. Guestier. Il siégea à droite et soutint le cabinet Villèle.

« Voici, écrivait un biographe parlementaire, un petit échantillon de l'éloquence de M. de Gères. On verra que si cet orateur ne parle pas tout à fait comme Cicéron, il parle au moins comme un préfet. Il s'agissait de savoir si la Chambre discuterait la loi sur les entrepôts réels avant ou après le budget. M. de Gères pensa que le budget devait passer avant tout. « Vous devez, dit-il, discuter et voter le budget c'est une obligation envers le gouvernement de le voter, et envers les contribuables de le discuter. Il faut examiner le temps qui vous reste pour cela. Nous sommes au 5; le 26, vous êtes obligés de partir pour Reims; il vous reste donc vingt jours francs. Il faut donc finir le budget; s'il vous reste du temps, vous pourrez vous occuper de la loi dont on vient de parler. »

M. Gères de Camarsac échoua le 17 novembre 1827, dans sa circonscription, avec 52 voix contre 110 à l'élu, constitutionnel, M. Balguerie.

Retour haut de page