Joseph, Narcisse, Léon, Jean Choribit

1875 - 1921

Informations générales
  • Né le 23 février 1875 à Bayonne (Basses-Pyrénées - France)
  • Décédé le 22 décembre 1921 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIe législature
Mandat
Du 16 novembre 1919 au 22 décembre 1921
Département
Basses-Pyrénées
Groupe
Non inscrit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né à Bayonne (Basses-Pyrénées), le 23 février 1875, mort à Paris le 22 décembre 1921.

Député des Basses-Pyrénées de 1919 à 1921.

Joseph Choribit, fils d'un négociant bayonnais fit ses études de droit à Bordeaux. Attiré par la capitale, il devient, à Paris, l'auxiliaire d'un administrateur judiciaire. Mais sa santé, délicate dès l'enfance, le ramène à la terre natale. Il s'inscrit au barreau de Bayonne en 1905, se fait vite remarquer par l'allure spirituelle de ses plaidoiries, et devient membre du Conseil de l'Ordre.

Il appartenait depuis quelques années au Conseil municipal de Bayonne lorsque le 16 novembre 1919 il se porta candidat aux élections générales législatives sur la liste républicaine d'action économique et sociale, conduite par Jean Ibarnegaray, qui avait été son condisciple au petit séminaire de Larressore, où il avait fait ses études secondaires. La liste fut élue tout entière, dans des conditions flatteuses pour Choribit qui obtenait personnellement 20.156 voix sur 33.987 suffrages exprimés.

A la Chambre où il appartint aux Commissions du commerce et de la marine marchande, Joseph Choribit prit part à plusieurs discussions sur des problèmes budgétaires et fiscaux, prenant notamment la défense des industries hôtelières, de la pêche maritime et des retraités.

Malheureusement, il n'eut pas le temps de donner toute sa mesure, car il mourut dès le 22 décembre 1921, à 46 ans, d'une congestion cérébrale, conséquence d'un surmenage excessif.

Son éloge funèbre fut prononcé par le Président Raoul Péret à la séance du même jour. Il loua « son urbanité et sa modestie charmante». « Ses interventions, déclara-t-il, révélaient un esprit précis, méthodique, toujours soucieux d'aboutir à des solutions positives. »


Retour haut de page