Léger Combret de Marcillac

1789 -

Informations générales
  • Né le 18 août 1789 à Gimel (Corrèze - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Dordogne
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Dordogne
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 18 août 1843
Département
Dordogne
Groupe
Majorité conservatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1837 à 1846, né à Gimel (Corrèze) le 18 août 1789, fils d'Arnaud Combret de Marcillac qui fut député au Corps législatif, il était chevalier de la Légion d'honneur, conseiller général et maire de Périgueux depuis 1830, lorsqu'il se présenta à la députation dans le 1er collège de la Dordogne (Périgueux), le 21 juin 1834; il échoua avec 133 voix contre 152 à l'élu, M. Périn.

L'élection du 4 novembre 1837 dans le même collège lui fut plus favorable : il fut élu député par 174 voix (298 votants, 361 inscrits), et fut successivement réélu, le 2 mars 1839, par 165 voix (306 votants), contre 138 à M. Soult de Dalmatie, et, le 9 juillet 1842, par 169 voix (294 votants). De la majorité ministérielle, il prit rarement la parole à la Chambre ; c'est à lui que la veuve du général Daumesnil dut sa pension ; il vota pour la dotation du duc de Nemours, pour le recensement, contre les fortifications de Paris, contre l'adjonction des capacités, contre les incompatibilités.

Nommé préfet en 1843, M. de Marcillac donna alors sa démission de député et fut remplacé à la Chambre, le 19 août de la même année, par M. Magne.

Date de mise à jour: avril 2017


Retour haut de page