Eugène, Valentin d'Oberlin Mittersbach

1785 - 1848

Informations générales
  • Né le 25 avril 1785 à Bouxwiller (Bas-Rhin - France)
  • Décédé le 21 octobre 1848 à Villeherviers (Loir-et-Cher - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 19 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Loir-et-Cher
Groupe
Majorité conservatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1830 à 1831, de 1834 à 1837, et pair de France, né à Bouxwiller (Bas-Rhin) le 25 avril 1785, mort au château du Portail, commune de Villeherviers (Loir-et-Cher) le 21 octobre 1848, « fils d'André d'Oberlin Mittersbach, colonel général de hussards, et de Louise-Madeleine Jacob-Philippe de Moncheton, » il suivit la carrière militaire et parvint au grade de colonel de cavalerie.

Engagé au service de l'Autriche en 1798, il se retrouva en 1808, aide de camp du général Dessolles, participa aux campagnes d'Allemagne, d'Espagne et de Russie, où il fut griévement blessé à la Moskowa, avant de passer, aux Cent-jours, sous le commandement du duc de Berry.

Chevalier de l'Empire du 25 février 1813, il entra dans la vie politique le 19 juillet 1830, ayant été élu député de Loir-et-Cher, au grand collège, par 83 voix (152 votants, 171 inscrits), contre 68 à M. de Salaberry. M. d'Oberlin se montra le partisan zélé de la monarchie de Louis-Philippe et siégea jusqu'en 1831 dans la majorité conservatrice.

Les élections du 21 juin 1834 le ramenèrent à la Chambre : élu cette fois dans le 2e collège de Loir-et-Cher (Romorantin), par 99 voix (151 votants, 201 inscrits), contre 50 à M. Durand, il continua à soutenir de ses votes le gouvernement.

Une ordonnance royale du 25 décembre 1841 l'éleva à la pairie; il appartint à la Chambre haute jusqu'à la révolution de février, et mourut peu après (21 octobre) en son château du Portail (Loir-et-Cher). Il était conseiller général de son département. Fait chevalier de la Légion d'honneur le 15 août 1812, il en était devenu officier le 9 janvier 1815. Il était également chevalier de l'ordre de Saint-Louis, du 25 août 1814.

Date de mise à jour: octobre 2013


Retour haut de page