Edgar, Guy Cochet

1908 - 1980

Informations générales
  • Né le 24 janvier 1908 à Lailly-en-val (Loiret - France)
  • Décédé le 15 janvier 1980 à Orléans (Loiret - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Quatrième République - Assemblée nationale
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 2 janvier 1956 au 25 avril 1956
Département
Loiret
Groupe
Union et fraternité francaise

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1940 à 1958 (La documentation française)



Né le 24 janvier 1908 à Lailly-en-Val (Loiret)
Décédé le 15 janvier 1980 à Orléans (Loiret

Député du Loiret en 1956

Commerçant à Orléans, Edgar Cochet vient tardivement à la politique. Administrateur de la Caisse de Sécurité sociale du Loiret depuis novembre 1955 et membre de la Chambre de commerce de ce département depuis décembre 1955, il est investi par l'U.D.C.A. (Union de défense des commerçants et artisans) comme tête de liste d'Union et de fraternité française dans le Loiret aux élections législatives du 2 janvier 1956.

Il recueille 23 546 suffrages à titre personnel pour une moyenne de liste de 22 259 voix soit 12,2 % des suffrages exprimés. Un apparentement ayant été conclu avec la liste de Défense des intérêts agricoles et viticoles qui avait réuni 4,5 % des suffrages exprimés, la répartition des sièges s'effectue sur la base de 16,7 % des suffrages représentant le total des voix de l'apparentement. Compte tenu des résultats des autres listes, notamment de celles du M.R.P. (11,5 %), des Indépendants (10,7 %) et des Républicains sociaux (7,5 %) qui avaient constitué un apparentement entre elles (soit un total de 29,7 %), Edgar Cochet est proclamé élu et l'apparentement M.R.P. - Indépendants- Républicains sociaux obtient un siège qui revient au M.R.P.

Cependant dans son rapport relatif aux opérations électorales du département du Loiret, le 5e Bureau de l'Assemblée nationale conclut à la non validation de l'élection d'Edgar Cochet et à la proclamation de l'indépendant Pierre Perroy comme député. En effet, selon le rapport, l'apparentement entre les listes d'Union et de fraternité française et de Défense des intérêts agricoles et viticoles ne respectait pas les prescriptions de la loi car il ne réunissait pas deux mouvements distincts mais deux listes relevant de la même organisation : celle de Pierre Poujade. En conséquence Edgar Cochet ne peut se prévaloir que de 12,2 % des suffrages et par le jeu de la plus forte moyenne (14,8 %) l'apparentement M.R.P. - Indépendants - Républicains sociaux obtient un deuxième siège.

Le rapport vient en discussion le 25 avril 1956 et par 190 voix contre 170 ses conclusions sont adoptées.

Pendant son court mandat Edgar Cochet a voté contre l'investiture de Guy Mollet (31 janvier 1956) et lui a refusé les pouvoirs spéciaux en Algérie (12 mars).



Retour haut de page