Bernard, Gabriel, Jean, Marie de Coral

1900 - 1987

Informations générales
  • Né le 23 juin 1900 à Limoges (Haute-Vienne - France)
  • Décédé le 29 juin 1987 à Urrugne (Pyrénées-Atlantiques - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 10 mars 1935 au 31 mai 1936
Département
Basses-Pyrénées
Groupe
Fédération républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVIe législature
Mandat
Du 3 mai 1936 au 31 mai 1942 *
Département
Basses-Pyrénées
Groupe
Fédération républicaine de France

* : Un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936

Biographies

Né le 23 juin 1900 à Limoges (Haute-Vienne).

Député des Basses-Pyrénées de 1935 à 1942.

Propriétaire du Château d'Urtubie, à Urrugne, acheté au XIXe siècle par les Larralde Diustéguy, arrière-petit-fils d'un conseiller général de Saint-Jean-de-Luz et petit-fils, du côté maternel, de Joseph Labat qui fut député et maire de Bayonne, Bernard de Coral, fils d'un officier de cavalerie, fit ses débuts dans la politique à l'âge de 35 ans, à la faveur de l'élection partielle qui eut lieu le 10 mars 1935 dans la deuxième circonscription de Bayonne, pour pourvoir au remplacement de M. Jean Lissar, élu Sénateur. Il emporta le siège de député au premier tour de scrutin, par 5.438 voix contre 1.065 à M. Franck Moreau, sur 7.044 votants. Elu en fin de législature, il passa cette dernière année en prises de contact et en observations.

Il retrouva son siège aux élections générales des 26 avril et 3 mai 1936, au deuxième tour de scrutin, par 6.784 voix contre 5.610 à M. Lennepouquet, sur 12.680 votants. Inscrit au groupe de la Fédération républicaine de France, il appartint à la Commission de la marine marchande et à celle des comptes définitifs et des économies. Il se fit entendre au cours de la discussion du projet de loi portant réforme fiscale (1936), et du budget du Ministère du Commerce de l'exercice 1938 (1937).

Le 10 juillet 1940, au Congrès de Vichy, il ne prit pas part au vote de la loi constitutionnelle.

Il est, à l'heure actuelle, conseiller général du canton de Saint-Jean-de-Luz.




Né le 23 juin 1900 à Limoges (Haute-Vienne)
Décédé le 29 juin 1987 à Urrugne (Pyrénées-atlantiques)

Député des Basses-Pyrénées de 1935 à 1942

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome III, p. 1127, 1128)

Blessé au cours des combats de 1940, Bernard de Coral regagne sa mairie d'Urrugne après l'armistice. Nommé Conseiller départemental des Basses-Pyrénées par le gouvernement de Vichy, il devient inéligible à la Libération. Il sollicite alors le Jury d'honneur qui, par sa décision du 3 juin 1945, confirme la mesure frappant l'ancien député.

Cependant les élections municipales de 1947 le reconduisent dans ses fonctions de maire, qu'il avait exercées de 1929 à 1944, et ses administrés lui renouvellent leur confiance en 1953. Par ailleurs Bernard de Coral se présente, avec succès comme Conseiller général de Saint-Jean-de-Luz en octobre 1951 et conserve son siège en avril 1958.

Il ne tente pas de retrouver un mandat parlementaire et se consacre à ses fonctions locales et à la gestion de son domaine agricole.

Titulaire de la Croix de guerre 1939-1945, il reçoit en 1958, des mains du Président Auriol, les insignes de chevalier de la Légion d'honneur.



Retour haut de page